Youhou me revoilà. Y'a quelqu'un? Is there anybody out there?

Si t'es un peu futé et que t'as suivi les derniers rebondissements de ce blog (avec un post par mois au max, dans les bons jours, ça va c'est pas trop dur hein) tu auras certainement déduit de mon silence radio que j'ai fini par mettre bas. Et tu as raison petit malin. Me voilà avec un petit bonhomme de presque 3 mois maintenant et c'est du full time job. Comment un être aussi petit peut remplir autant d'espace à lui tout seul, voilà un mystère de la vie qui mériterait une étude. Là où tu peux constater que ce petit caneton m'occupe bien, c'est que j'ai commencé ce post très précisément le 2 avril dernier...T'as qu'à voir comment j'ai trop du temps à moi en ce moment...

Bon alors petit bilan post-partum. Je peux déjà te dire que les cours de prépa à l'accouchement, c'est bien, mais tu te rends vite compte qu'il y 2-3 détails dont on omet (sciemment? je me pose la question) de te parler.

Par exemple, on t'explique bien quel matos il faut avoir à la maison avant l'arrivée du petit prince: un lit, une baignoire, une table à langer, etc. Oui oui, tout ça c'est bien, mais ce qu'il faudrait ajouter à la liste, et même en tête de liste, c'est LE truc qui te sauvera la vie, l'objet magique qui t'empêchera de t'arracher les cheveux (qui tombent déjà en masse suite à l'accouchement: petit effet kiss cool) : un PORTE BEBE! Depuis que j'ai découvert ce truc, je peux enfin faire tout ce que je ne pouvais pas faire avant: des courses, du repassage, manger un repas complet (même faire pipi - roooooh dégueu) etc. On l'a même testé en tondant la pelouse, je peux te dire que ça l'a calmé le petit.

Dans les cours de prépa, on t'explique aussi comment expulser le bébé de ton utérus. OK, c'est effectivement un bon début. Mais il faudrait ajouter qu'il faut aussi apprendre à l'expulser hors de la chambre parentale, et ça pour le bien être de tout un chacun. Parce qu'on ne le dit pas assez, mais un bébé, c'est over bruyant. Ca ronfle, ça bouge, ça grogne, c'est l'enfer. Ah, et ça pète aussi. Beaucoup. Bien évidemment, seule la maman entend tout ça, parce que le papa a tendance à affirmer d'un air faussement innocent au petit matin "ah bon, il s'est réveillé cette nuit? Bah moi j'ai rien entendu" (rah mais enlève ces boules Quiès aussi, père indigne).

A ce sujet, elle me fait bien rire la sage femme qui m'avait conseillé de mettre le berceau juste à côté de mon lit, pour pouvoir le reposer directement dedans après avoir allaité, une fois qu'il se serait endormi. AH AH AH! Je tiens à enterrer immédiatement ce mythe selon lequel le bébé se rendort après avoir mangé: nan nan nan. Il faut le bercer pendant des plombes en faisant des tentatives désespérées de recouchage. Après tu le reposes délicatement dans son lit, tu t'en vas sur la pointe des pieds et tu serres les fesses pour que cette fois soit la bonne. Ah oui, parce qu'aussi on t'explique qu'un bébé dort tout le temps. Ah mais que dalle! Encore un mythe à 2 balles qui a la vie dure et qui te fait miroiter un peu de temps pour toi alors qu'en fait pas du tout.

Toutefois, si après un petit passage en poussette ou en voiture (les 2 éléments-clé pour grapiller un peu de temps libre) le bonhomme s'est enfin endormi (joie!), te voilà face à un dilemne quasi-digne du choix de Sophie: que faire de ce (toujours trop bref) moment de repos? Ta tête te dit de dormir un peu car tout sommeil, même minimaliste, est bon à prendre; ton métabolisme te dit de manger un peu parce que grignoter un bout de pain debout avec un petit être de 5 kg dans le porte-bébé n'est pas ce qu'on peut aller un repas digne de ce nom; ta dignité te dit de prendre une douche parce qu'à 3h de l'aprèm tu commences à attirer les mouches; et ton subconscient te rappelle que tu as 3 tonnes de trucs à faire dans la maison et qu'il serait temps de s'y mettre feignasse (ton subconscient n'est pas ce qu'on pourrait qualifier de compatissant avec tes problèmes de mère au foyer désespérée). Bon bah allez, on va l'étendre cette 3ème lessive de la journée, et on va les laver ces biberons (des biberons, toujours des biberons...). Fucking subconscient.

Ah y'a un autre truc donc il est question durant les cours de prépa: la rééducation du périnée. C'est un truc qu'on aborde vaguement, un truc plein de mystère, on te dit juste "on en reparlera après l'accouchement". Ah mais oui, mais en fait il faudrait être plus explicite les gars hein! Ce qu'il faut dire c'est : "tu vas te pisser dessus pendant des semaines au moindre éternuement, alors t'as intérêt à le rééduquer bien comme il faut ce périnée si tu veux pas finir incontinente pendant le restant de tes jours". Comme ça c'est plus clair.

J'ajouterai par ailleurs que pour être parfaitement préparé à l'arrivée du bébé, il faudrait prévoir des cours d'enfilage de body et de dépliage de poussette, ça serait pas du superflu.

Y'a un truc sur lequel les cours de prépa ont toutefois été honnête: un accouchement ça fait mal. Oh que oui! Mais c'est aussi un jour magique, faut bien le reconnaître :-)