Le blog du diamant fou

17 septembre 2014

Koh Lanta 2014- Résumé de l'épisode 1 : Du feu et des girouettes

Aaaaaaaaaaah ça y est, nous y voilà. Koh Lanta tu m'as manqué mais grave quoi. Yéyéyégnayéyéyé, et tout le toutim. Allez hop, sans ambages, ni ramage ni plumage, voici mon résumé du premier épisode.

On commence avec une mise en scène de ouf, avec un camion tout poussiéreux de la mort genre "A la poursuite du Diamant Vert" qui s'arrête en pleine brousse, deux paires de pieds qui en descendent et des silhouettes qui se fondent dans la nature. Ambiance quoi. Et qui c'est que c'est donc? Et bah figure toi qu'on retrouve les deux candidats les plus poissards de Koh Lanta, ceux qui ont TOUTES les qualités requises pour gagner, mais qui ne gagnent JAMAIS: Teheiura et Freddy. Ils ont une boussole et un cap à tenir pour rejoindre les autres. Pourquoi eux? Pourquoi une mise en scène aussi pourrie dramatique? On ne sait pas. Et à mon avis on ne saura jamais. 

Laissons un peu ces pauvres hères à leur triste sort et intéressons nous aux 11 autres motivés qui retentent le coup. On les voit arriver chacun sur sa petite barque à moteur, en train de rejoindre un plus gros bateau lui aussi spécialement choisi (comme le camion ci-avant évoqué, tu suis un peu?) pour son côté vintage-patiné par le temps, parce qu'un hors-bord-Ibiza-style-Pump-it-up c'était pas trop raccord. Au fur et à mesure des arrivants, chacun fait bien l'étonné  genre "oh Moundir", "oh Philippe", comme s'ils ne s'attendaient pas DU TOUT à retrouver d'anciens candidats là, dis donc mais quelle coïncidence. Passé ce petit moment de liesse somme toute relativement modérée, qui voit-on arriver...sur son hors-bord-Ibiza-style-Pump-it-up???? Oui oui, Denis Grognard himself, ah bah ça alors c'est fou ils sont tous venus dis moi.

Et Deudeu il est pas là pour déconner, il a trouvé une occupation d'enfer pour ses candidats, il s'est dit ça va bien les crever comme ça après je les mets à la sieste et je peux me rendre tranquille à mon spa-massage malaisien  (malais? j'ai un doute). Allez hop les petits, vous sautez hors du bateau en jetant vos sacs à l'eau (j'ai jamais bien compris pourquoi d'entrée ils devaient toujours mouiller leurs affaires, menfin ça a l'air d'être un rituel initiatique), vous me faites un petit parcours du combattant et vous jouez les équilibristes sur un bambou. Tout ça pour gagner un collier d'immunité qui entre nous est franchement vilain. A la rigueur je veux bien subir la même épreuve pour un collier Cartier, mais certainement pas pour cette horreur. Je crois que j'aurai fait comme Sandra, pas de précipitation, tranquille pépère et au final tu sais quoi? Bah c'est elle qui a gagné. Comme quoi les premiers seront les derniers, tout ça tout ça.

Ensuite les petits sont donc envoyés à la sieste sur leur camp. Là ils trouvent dans une malle vintage-patinée par le temps une gamelle vintage-patinée par le temps, des mâchettes vintages-patinées par le temps, et...oh miracle! du riz et deux trousses à pharmacie (vintage aussi etc). Ils ont dû piocher leurs accessoires chez Louis la Brocante, je sais pas.

Florence part trouver de l'eau, trouve de l'eau, revient en gueulant qu'elle a trouvé de l'eau, puis retourne chercher de l'eau et ne retrouve plus l'eau. Y'a un truc qui ne tourne pas rond chez cette fille. D'ailleurs tu noteras que c'est la seule qui porte un short en jean sur les épreuves. Genre les candidats n'ont le droit d'amener que quelques vêtements (j'ai enquêté: sourcedont UN short  et elle, cette gourdasse, elle emmène un SHORT EN JEAN. Nan mais allo quoi? T'as rien trouvé de plus inconfortable pour faire du sport, de plus antirespirant et qui sèche plus mal qu'un SHORT EN JEAN grosse maline? Bref, je m'emporte. Pendant cette quête de l'eau de tous les dangers ou presque, Isabelle en profite pour tenter une alliance de filles, et croit avoir réussi sans noter toutefois la tête de fourbe que lui font Florence et Laurence. Elle est quand même pas fine observatrice cette Isabelle. 

Pendant ce temps les gars essaient de faire du feu ("c'est la guerre du feu" comme dirait Moundir qu'est pas le dernier pour placer un bon jeu de mot) mais ça foire. C'est quand même con d'avoir tout ce riz qui tend les bras, là, tout près, et de pas pouvoir le faire cuire. Sara se lance le défi d'y parvenir, attends elle s'est entraînée comme une dingue alors c'est son moment ok? Elle y met de l'énergie, s'épuise, vexe les mecs parce qu'elle a plus de muscles qu'eux tous réunis, s'acharne, se décourage, c'est vraiment un vrai drame de la vie qui se joue là. Va t'elle y arriver? SUSPENSE.

PENDANT CE TEMPS, avec leur petite boussole et leurs têtes de vainqueurs, Teheiura et Freddy continuent leur périple direction Est-Sud-Est. Mais la nuit arrive, et, à la lumière d'une caméra de tournage opportunément placée là, ils tentent eux aussi de faire du feu, parce qu'à Koh Lanta c'est un peu un rite obligé quoi: tu fais du feu et tu bouffes ton riz et pis c'est tout. Comme Freddy est balaise en la matière, il y parvient, mais comme il est aussi un peu teubé, il arrive à l'étouffer sour un amas de feuilles vertes. Il s'en remet pas le pauvre biquet, il est tout étonné, alors que bon même moi j'aurai pas fait la connerie. Teheiura n'ose rien dire mais à mon avis il n'en pense pas moins. Du coup il est un peu vexé le Freddy, il se croyait un peu le maître du feu. Alors dès potron minet, il s'y remet alors que bon, il est censé reprendre son périple dans la jungle avec son acolyte, aussi je me pose la question: pourquoi? Je n'ai pas la réponse. Toujours est-il qu'il refait du feu, c'est trop la joie en plus il a pensé à mettre des branchages et du bois mort ce coup-ci, c'est bien mon grand tu apprends de tes erreurs. Et après, que fait-il? Bah il SE BARRE avec Teheiura, tu le crois ça? AH BAH BRAVO les gars: vous laissez brûler un feu dans une forêt en toute inconscience, belle leçon de pédagogie. Mais comme ils sont un peu fiérots de leur exploit, ils emmènent quelques braises avec eux: génial, trop pratique pour la rando, comme ça en plus ils mettront le feu à leurs t-shirts et ils finiront en torches humaines et ça fera du buzz.

De son côté Sara ne lâche pas le morceau, elle turbine, elle sue, elle est au bout du rouleau et tout le monde se fout de sa gueule mais là paf! L'étincelle! Elle est tellement contente qu'elle nous fait quelques pompes, comme ça pour le plaisir, parce que c'est une petite meuf toute simple qui fait des pompes quand elle a une émotion. Pourquoi pas hein, chacun son truc, menfin des fois ça doit pas être bien pratique quand même.

Entre temps, une petite épreuve pas du tout atroce s'est déroulée pour décrocher le totem d'immunité: il suffisait simplement de rester pendu par les bras pendant le plus longtemps possible. Trop chouette. Y'en a qui ont été torturés avec des méthodes plus douces sous des régimes dictatoriaux, enfin bon moi je dis ça je dis rien. Toujours est-il que Laurent, porté par sa maman et surtout par ses bras ,a remporté l'épreuve. Martin était son challenger et Deudeu l'a interrogé après: "Martin, c'est quoi qui a lâché en premier". Réponse: "les bras". Grand moment de journalisme de terrain.

Puis bon, voilà le moment tant attendu: la mise en place des stratégies. Laurence et Florence sont des grosses fourbes, mais en même temps elles ont un peu la gueule de l'emploi. Philippe lui essaie de sauver sa peau tant bien que mal: dans un premier temps il tente de prostituer Laurent en lui disant d'aller faire du charme aux filles, ensuite il tente l'alliance avec Sara "entre gens qui ont des muscles on se comprend", ensuite il essaie Christina "entre gens qui ont gagné 100 000 euros on se comprend" mais ça marche bof-bof. Moundir veut sortir Sandra, Isabelle croit que sa stratégie c'est du béton, Sandra et Christina, restent droites dans leurs bottes, les autres sont pas clairs, et au final c'est Isabelle qui se fait éjecter sans rien comprendre à ce qui lui arrive. Elle est toute chagrine la pauvre choupette, mais c'est la loi de la jungle ma vieille. Ceci dit, je me demande si les rumeurs selon lesquelles les émissions "All stars" sont un peu bidonées à l'avance par des alliances off ne seraient pas un peu vraies...

Bon allez, to be continued.

(Hey c'est ouf c'est mon 200ème message! champagne!)

Posté par Crazydiamond à 18:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 septembre 2014

I'm in the mood for dancing

Ca faisait longtemps que j'avais pas fait une petite "revue des photos officielles de candidats à un truc télévisé" à l'ancienne. Aujourd'hui si tu le veux bien, on va s'atteler à celles de Danse avec les Stars, ou DALS pour les intimes. Note bien que je ne regarde jamais ce programme (quel crédit accorder à une émission dont l'un des jurés est M Pokora?). Nan moi mon truc c'est le décryptage photo. A chacun ses passions hein.

Commençons pas le gros dossier, enfin par "dossier" tu peux entendre "nichons" si tu veux. 
Ophélie Winter:

danseaveclesstars5-5-preview-130711

Ah mais à chaque fois que je vois des poses comme ça, je fais de l'hyperventilation en réaction. J'ai tellement l'impression que cette pauvre Ophélaï est au bord de la syncope à force de rentrer son ventre que je me sens inconsciemment obligée de respirer à grandes goulées. En tous cas on est bien content de constater qu'elle a de nouveau une actualité, chose qui ne lui était pas arrivée depuis la fin de sa liaison avec MC Solaar en 2001. Dieu lui a donné la foi, son chirurgien des gros boobs, et TF1 de l'espoir. C'est beau.

Migeul Angel Munos:

danseaveclesstars5-2-preview-130708

Toi je sais pas qui t'es, mais cette pilosité incontrôlée alliée à ce noeud pap débraillé et ce pantalon peu seyant, pour moi c'est un grand rouge. Comment ça on met pas de bleu ou de rouge dans DALS? OK, une raison de plus pour ne pas regarder.

Brian Joubert:

danseaveclesstars5-preview-130707

Brian, Brian, BRIAN! Je sais bien que tu viens du milieu du patinage artistique qui n'est pas tendre pour les mecs en terme de tenues vestimentaires, et on apprécie ton effort de t'émanciper de la paillette et du strass, mais ce n'est pas une raison pour se relâcher à ce point-là. Un veston de costard-trois-pièces avec un marcel de chez Damart et un pantalon mal coupé dépareillé c'est carrément n'importe quoi. Ressaisis-toi mon grand, c'est fini de faire mumuse sur tes patins, tu es un adulte maintenant.

Rayane Bensetti:

danseaveclesstars5-3-preview-130709

OK Rayane, je, je comprends le concept: la coupe d'Elvis revisitée avec le look de James Dean featuring Marlon Brando, je dis pourquoi pas. C'est toujours sage de s'en rapporter aux valeurs sûres, et les 60's sont beaucoup plus fiables que les 80's en terme de crédibilité. Mais je sais pas pourquoi, y'a un truc qui cloche dans cette tenue. Ca me fait plus penser à un Kev Adams qui serait passé chez H&M qu'à un hommage aux décennies passées. Peut mieux faire.

Louisy Joseph:

danseaveclesstars-11-preview-130706

Tiens ils ont recruté Shakira? Pas con, en matière de danse y'a moyen qu'elle fasse des pics d'audience. Ah non c'est pas elle? C'est qui cette meuf alors? Louisy Joseph? Cogna pô comme on dit chez moi. Mais visiblement, la prod ou le photographe ont VRAIMENT envie qu'elle ressemble à Shakira, je sais pas ils doivent se dire que sur un malentendu ça peut faire illusion. Quoiqu'il en soit ma chère Louisy, je le dis et je le répète: les mains sur les hanches avec les biceps saillants n'a jamais été une position glamour. JAMAIS. Et enlève moi s'il te plait ces bracelets qui n'ont leur place qu'au Hellfest sur un chevelu à veste à patchs, et encore.

Corneille:

danseaveclesstars-10-preview-130705

Pas mal, pas mal du tout même je dirai. Mais attention hein, n'en fais pas trop non plus. Je t'ai à l'oeil, Corneille.

Joyce Jonathan:

danseaveclesstars5-6-preview-130712

Pas mal aussi. Je crois que Joyce va hériter du syndrôme Lorie et Alizée: des meufs dont personne n'avait suivi la carrière musicale de ces dernières années, mais dont le public va soudain découvrir que ce sont des bombasses une fois moulées dans un justaucorps et des collants résille.

Bon, voilà pour la revue du jour. Toutes les photos sont visibles . Cristina Cordula, si t'as besoin d'une assistante je suis à ton, service.

Posté par Crazydiamond à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 août 2014

Ceci n'est pas un au revoir

Parce que j'ai toujours un truc à dire,

Parce que j'aime bien ouvrir ma gueule,

Parce que, en revanche, j'ai jamais dit que c'était intéressant,

Parce que je suis un peu une hipster, avec 4 ans de retard ce qui est déjà une preuve en soi,

Bref, pour toutes ces raisons, je te l'avoue bien humblement: j'ai créé un Tumblr (clique clique mon ami!). Tu peux me suivre, ou pas, enfin bon tu fais ce que tu veux t'es grand. Toujours est-il qu'il sera mis à jour un peu plus souvent que ce pauvre blog.

Nan nan nan. Je te vois venir. Aussi je te le dis tout net: ça ne signe pas la mort de ce blog. Juste des fois j'ai envie de dire des conneries et en même temps ça vaut pas la peine d'en faire tout un post. Voilà voilà.

Si tu connais pas Tumblr (mais hé ho, tu viens de quelle planète?) je te précise que ça se lit de bas en haut en gros. Voilà.

Ah et pis ça fait aussi un moment que j'ai un compte Pinterest si jamais ça t'intéresse de connaître toute ma vie (attention c'est du girly là).

Je suis trop génération Y, tavu?

Posté par Crazydiamond à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 août 2014

Le traditionnel message fourre-tout de l'été

En ces temps de disette télévisuelle, où je passe le peu de temps libre qu'il me reste à mater des replays de best-of de Touche pas à mon poste (t'as qu'à voir la misère sociale dans laquelle je me trouve) ou des séries à deux balles (l'addiction des scénaristes de True Blood aux champis hallucinogènes, on en parle ou pas?), je l'affirme haut et fort: Koh Lanta me manque. Mais grave quoi. 

Allez Denis Grognard, c'est quand que tu reviens? Si tu reviens j'annule tout comme disait l'autre. On veut voir de l'aventure exotique, des corps en plein effort léchés par le soleil du lointain Orient, de la barbe hirsute, du combat animal pour un grain de riz, des stratafuges et des subtergèmes, des faux colliers d'immunité bricolés avec 3 coquillages et un crabe, rah lala rien que d'en parler j'ai de la bave au coin des lèvres.

Ah! mais aaaaaaaah! Qu'apprends-je? Qu'ouï-je? Y'a une édition 2014 qui serait en cours de préparation???? yeeeeeehaaaa!

Alors là mon gros accroche toi à ton écran: c'est une édition spéciale "Retour des candidats déchus (et deçus)". Si j'en crois ce site, on aura notamment droit au retour tant attendu de Philippe le warrior un peu flippant au coeur tendre, Florence l'énervée de la vie, Docteur Jekyll et Mister Martin (ils sont 2 dans sa tête), Sara la fille cachée d'Hulk, le mythique Moundir que je n'ai encore jamais vu en action, Laurent le mec qui danse (et se vautre) sur les poteaux, Freddy qui n'en peut plus d'essayer de gagner cette émission et Teheiura qui suit ses pas. 

Nan mais là j'ai trop hâte. A quand la diffusion? TF1, si tu me lis, réponds moi! 

A part ça, pour ta gouverne Teheiura est devenu champion de France de Barbecue. C'est fascinant.

Ah et rien à voir mais tant qu'à entamer une revue people autant y aller franco, j'apprends que Vanessa Paradis serait maintenant avec Benjamin Biolay (et a aussi une coupe de cheveux pourrie - cause ou conséquence?). Passer de Johnny Depp à Benjamin Biolay, y'a comme une rétrogradation de la vie là. 

De leur côté, la belle et la bête se séparent. Ce qui prouve bien que les contes de fée ne peuvent pas durer toute la vie.

Bon voilà c'était le post foutraque de l'été. Mais bon, Koh Lanta quoi.

Posté par Crazydiamond à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juin 2014

Chef, oui Chef

L'autre jour j'ai découvert (mille ans après tout le monde) l'émission "Cauchemar en cuisine" et j'avoue que je sais pas trop quoi en penser. Bon je n'ai vu qu'une émission et demie donc je ne m'érige pas en spécialiste, mais d'après ce que j'ai compris, le concept est assez fendard: un employé de resto mécontent appelle l'émission pour voir son patron se faire humilier devant la France entière. Parfois c'est même le patron lui-même qui appelle et là, à part une volonté irrésistible de passer à la télé à tout prix, j'avoue que j'ai pas bien compris pourquoi.

A partir de là, débarque dans le resto, tel un chien dans un jeu de quilles, le bouledogue de la cuisine française, un chef qui gueule sur tout le monde et qui devient tout rouge et tout colère quand ça file pas droit. Et puis après, grâce à sa baguette magique et à la présence des caméras (le fameux syndrôme "Confessions intimes"), tadam tout est bien qui finit bien, le resto tourne nickel et les patrons et les employés font des petits ensemble (en gros hein).

Cette émission est donc un subtil mélange de Pascal le grand frère pour le côté "coach de vie attention je vais remettre de l'ordre dans tout ça", Super Nanny pour le côté "vous avez un patron pas sage, on va le discipliner un peu", Nouveau look pour une nouvelle vie pour le côté "on va transformer ta crêperie traditionnelle en bar lounge tendance" et C'est du propre pour le côté "tiens si on faisait quelque chose pour les cafards qui grouillent en cuisine". Bravo M6, ça c'est un recyclage réussi, vive l'écologie.

Mais bon, aussi, avec un si bon concept, pourquoi ne pas l'appliquer à plein d'autres secteurs. Y'a pas de raison qu'il n'y ait que des employés de resto qui aient la chance de voir leur patron se prendre une volée sous l'oeil des caméras après tout. Tiens j'ai un concept tout trouvé: "Cauchemar en cabinet d'avocat". J'ai de la matière si besoin... Je suis sûre que "Cauchemar au gouvernement" aurait aussi pas mal de succès.

Posté par Crazydiamond à 14:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,



19 mai 2014

Ce qu'on ne nous dit pas

Youhou me revoilà. Y'a quelqu'un? Is there anybody out there?

Si t'es un peu futé et que t'as suivi les derniers rebondissements de ce blog (avec un post par mois au max, dans les bons jours, ça va c'est pas trop dur hein) tu auras certainement déduit de mon silence radio que j'ai fini par mettre bas. Et tu as raison petit malin. Me voilà avec un petit bonhomme de presque 3 mois maintenant et c'est du full time job. Comment un être aussi petit peut remplir autant d'espace à lui tout seul, voilà un mystère de la vie qui mériterait une étude. Là où tu peux constater que ce petit caneton m'occupe bien, c'est que j'ai commencé ce post très précisément le 2 avril dernier...T'as qu'à voir comment j'ai trop du temps à moi en ce moment...

Bon alors petit bilan post-partum. Je peux déjà te dire que les cours de prépa à l'accouchement, c'est bien, mais tu te rends vite compte qu'il y 2-3 détails dont on omet (sciemment? je me pose la question) de te parler.

Par exemple, on t'explique bien quel matos il faut avoir à la maison avant l'arrivée du petit prince: un lit, une baignoire, une table à langer, etc. Oui oui, tout ça c'est bien, mais ce qu'il faudrait ajouter à la liste, et même en tête de liste, c'est LE truc qui te sauvera la vie, l'objet magique qui t'empêchera de t'arracher les cheveux (qui tombent déjà en masse suite à l'accouchement: petit effet kiss cool) : un PORTE BEBE! Depuis que j'ai découvert ce truc, je peux enfin faire tout ce que je ne pouvais pas faire avant: des courses, du repassage, manger un repas complet (même faire pipi - roooooh dégueu) etc. On l'a même testé en tondant la pelouse, je peux te dire que ça l'a calmé le petit.

Dans les cours de prépa, on t'explique aussi comment expulser le bébé de ton utérus. OK, c'est effectivement un bon début. Mais il faudrait ajouter qu'il faut aussi apprendre à l'expulser hors de la chambre parentale, et ça pour le bien être de tout un chacun. Parce qu'on ne le dit pas assez, mais un bébé, c'est over bruyant. Ca ronfle, ça bouge, ça grogne, c'est l'enfer. Ah, et ça pète aussi. Beaucoup. Bien évidemment, seule la maman entend tout ça, parce que le papa a tendance à affirmer d'un air faussement innocent au petit matin "ah bon, il s'est réveillé cette nuit? Bah moi j'ai rien entendu" (rah mais enlève ces boules Quiès aussi, père indigne).

A ce sujet, elle me fait bien rire la sage femme qui m'avait conseillé de mettre le berceau juste à côté de mon lit, pour pouvoir le reposer directement dedans après avoir allaité, une fois qu'il se serait endormi. AH AH AH! Je tiens à enterrer immédiatement ce mythe selon lequel le bébé se rendort après avoir mangé: nan nan nan. Il faut le bercer pendant des plombes en faisant des tentatives désespérées de recouchage. Après tu le reposes délicatement dans son lit, tu t'en vas sur la pointe des pieds et tu serres les fesses pour que cette fois soit la bonne. Ah oui, parce qu'aussi on t'explique qu'un bébé dort tout le temps. Ah mais que dalle! Encore un mythe à 2 balles qui a la vie dure et qui te fait miroiter un peu de temps pour toi alors qu'en fait pas du tout.

Toutefois, si après un petit passage en poussette ou en voiture (les 2 éléments-clé pour grapiller un peu de temps libre) le bonhomme s'est enfin endormi (joie!), te voilà face à un dilemne quasi-digne du choix de Sophie: que faire de ce (toujours trop bref) moment de repos? Ta tête te dit de dormir un peu car tout sommeil, même minimaliste, est bon à prendre; ton métabolisme te dit de manger un peu parce que grignoter un bout de pain debout avec un petit être de 5 kg dans le porte-bébé n'est pas ce qu'on peut aller un repas digne de ce nom; ta dignité te dit de prendre une douche parce qu'à 3h de l'aprèm tu commences à attirer les mouches; et ton subconscient te rappelle que tu as 3 tonnes de trucs à faire dans la maison et qu'il serait temps de s'y mettre feignasse (ton subconscient n'est pas ce qu'on pourrait qualifier de compatissant avec tes problèmes de mère au foyer désespérée). Bon bah allez, on va l'étendre cette 3ème lessive de la journée, et on va les laver ces biberons (des biberons, toujours des biberons...). Fucking subconscient.

Ah y'a un autre truc donc il est question durant les cours de prépa: la rééducation du périnée. C'est un truc qu'on aborde vaguement, un truc plein de mystère, on te dit juste "on en reparlera après l'accouchement". Ah mais oui, mais en fait il faudrait être plus explicite les gars hein! Ce qu'il faut dire c'est : "tu vas te pisser dessus pendant des semaines au moindre éternuement, alors t'as intérêt à le rééduquer bien comme il faut ce périnée si tu veux pas finir incontinente pendant le restant de tes jours". Comme ça c'est plus clair.

J'ajouterai par ailleurs que pour être parfaitement préparé à l'arrivée du bébé, il faudrait prévoir des cours d'enfilage de body et de dépliage de poussette, ça serait pas du superflu.

Y'a un truc sur lequel les cours de prépa ont toutefois été honnête: un accouchement ça fait mal. Oh que oui! Mais c'est aussi un jour magique, faut bien le reconnaître :-)

Posté par Crazydiamond à 17:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 février 2014

Le point télé-crochet

Bon mon ami me voici en congé mat' (bien mérité) et pendant que je couve mon caneton- qui tarde un peu à sortir du four-, que crois-tu que je fais? Bon normalement je devrai me préparer psychologiquement, finir sa chambre et lui trouver un prénom, ah et aussi boucler ma compta 2013 et ma déclaration de TVA. Mais comme je suis déjà une mère indigne et une procrastinateuse de première s'agissant de la paperasse, bah à la place je regarde les replays de tous mes programmes favoris censurés par la gent masculine en temps normal.

A moi la Nouvelle Star, The Voice et autres Top Chef! Mouahahah!

Petite analyse à chaud, parce que je suis au taquet là.

Commençons par la Nouvelle Star si tu veux bien, mais surtout parce que je l'ai décidé. Je continue à regarder par fidélité, parce que mon chouchou, Mehdi, s'est fait éjecter il y a quelques temps déjà mais bon faut dire aussi qu'il était pas brillant-brillant sur les primes. Il restait Pauline que j'aimais bien même si elle avait un toc de prononciation quand elle chantait qui m'écorchait les oreilles. T'as pas remarqué qu'elle prononcait les "a" en "o", genre sa première chanson ça donnait "Paint it block" et c'était très perturbant. On aurait dirait un relent d'accent jurassien mêlé d'une teinte d'écossais, pour un résultat pas très heureux. Mais bon, hein, je l'aimais bien. Bon bah maintenant il reste les deux préférés de la prod': celle qui tabasse tout et tout le monde, et celui dont on fait grand cas alors que pour ma part j'ai juste envie de lui mettre des tartes. Le match final me parait peu intéressant et de toutes façons perdu d'avance pour le pauvre Mathieu, mais bon je regarderai quand même, par acquis de conscience et parce que j'ai rien d'autre à foutre, enfin si je suis pas en train de mettre bas d'ici-là.

Passons à The Voice. Rien de neuf s'agissant des candidats depuis mon analyse hautement pertinente de l'an dernier. Oui je m'autocite parce qu'on n'est jamais si bien servi que par soi-même n'est ce pas. On a toujours droit aux quadras qui croient encore en leur chance et qui sont bien les seuls, aux petits jeunes impertinents de suffisance, aux freaks (mention spéciale à la Petite Shade, hyper flippante), and so on. Ah si, petite inovation: le quota exotique qui prend de l'importance, avec importation massive de québecois venus faire du rentre-dedans à Garou qui n'en n'a pourtant choisi aucun. On a aussi du libanais, du marocain, du portugais, et même du belge, t'as qu'à voir comment c'est devenu world music comme émission.

Nan, la vraie nouveauté, c'est pas les candidats mais le jury. Parce que bon, à moins que tu aies vécu sur la station Mir ces derniers mois, tu n'auras pas manqué de noter qu'on a un petit nouveau: Mika. Exit Bertignac le pygmalion et ses jeunes nymphettes, place au grand escogriffe pop. Alors bon, là je sais pas si on y a gagné au change en fait. Ce mec que je croyais fun et frais s'avère en fait avoir un comportement hyper irritant d'enfant gâté qui a besoin qu'on s'intéresse constamment à lui. C'est assez pénible. Même quand il ne se retourne pas, il en fait des caisses juste pour montrer qu'il est encore là, ah mais ça va mec, avec ton costume bleu électrique on risque pas de te louper. Du coup les autres membres du jury sont tout perturbés les petits biquets. Garou, à qui revenait jusqu'ici le rôle du bavard charmeur, se fait piquer la vedette sous ses yeux médusés et ne sait plus trop quoi dire. J'avoue que c'est assez fendard en un sens. Pagny se renfrogne à vue d'oeil et n'arrive d'ailleurs plus à pécho des candidats. Jenifer temporise comme elle peut, mais des rumeurs courent sur un certain agacement à l'encontre du trublion nouvellement arrivé. Ah je sens que ça nous réserve encore de beaux moments Nutella pour la suite.

Si on finissait par un peu de Top Chef, hmmm? Oui parce que je re-regarde cette année, merci M6 replay et mes longues journées d'inactivité. Comme le concept s'essouffle un peu, la prod' a cru avoir une idée de génie en faisant revenir d'anciens candidats. On se dit tiens, ouais, pourquoi pas, un peu à la Koh Lanta (RIP) quoi. Sauf que loin de leur offrir une nouvelle chance, on leur offre surtout une nouvelle exécution publique et humiliante devant les caméras. Une douzaine de téméraires ont tenté leur chance, pour en fait se faire dégommer les uns après les autres en une seule émission jusqu'à ce qu'il n'en reste que 3. Enfin, en fait 4 parce que y'a eu un pseudo rebondissement sur la fin. On a donc toujours en lice Pierre-la-machine-de-guerre (tremblez, simples mortels), Alexis-l'ancienne-gueule-d'ange-qui-a-grave-pris-la-confiance (relou), Noémie-l'amoureuse-casse-couilles (mi-chialeuse, mi-hystérique), et Latifa-celle-qui-a-gagné-sa-place-on-ne-sait-trop-comment (que je mentionne pour le fun vu que, comme prévu, elle n'est déjà plus là). Exit les autres, merci d'être venus, on vous rappelera quand on sera en mal d'audience hein.

Face à ces vétérans du couteau, les petits nouveaux. Elles sont fraiches, elles sont mignonnes, elles sont pleines d'enthousiasme ces jeunes recrues, ça fait plaisir à voir. Comme d'hab, c'est le grand écart entre le chef étoilé (Thibault) et le jeune apprenti plein d'espoir qui n'a pas encore pigé qu'on l'avait jeté dans la fosse aux lions (Jordan). On a aussi l'autoproclamé "un des meilleurs chefs de Dubai" (Jean-Edern...euh...nan rien) qui confond le sucre et le sel, ce qui me fait penser qu'on ne doit pas toujours très bien manger à Dubai. On a aussi le quota charme (Jennifer), la fille bavarde et un peu saoûlante (Anne-Cécile) mais quand même moins que Noémie, le mec du Sud avec une coupe de merde (dis moi comment tu te coiffes, je te dirai d'où tu viens... Tu as bien sûr reconnu Jérémy), le mec paumé dans la vie qui croit avoir trouvé la voie de la rédemption dans Top Chef (Steven, festival de prénoms cette année dis donc), et bien évidemment l'éternel jeune défavorisé qui-n'en-veut mais qui en fait est déjà parti, c'est cruel (Mohamed). Côté exotisme ça n'a pas tenu longtemps puisque la cuisine africaine et la cuisine québecoise n'ont pas remporté les suffrages escomptés. Faut pas servir des échalottes cramées au Chef Marx aussi, ça le rend colère. Il nous reste toutefois LE belge (tu sais bien qu'il y a toujours un belge, THE belge, dans ces émissions), et cette année il nous en on trouvé un de toute beauté: le fils caché de Benoît Poolvoerde, rien que ça! Je suis fan, c'est mon chouchou.

Côté épreuves, c'est de plus en plus le bordel, y'a des épreuves dans les épreuves on n'y comprend plus rien. Il faut sublimer des betteraves et des hamburgers raplapla, ça vend grave du rêve là. On nous sort des guest stars made in M6, et on a même déniché une sorte de Pai Mei du légume, le vieux sage qui murmure à l'oreille des melons, perso ça m'a bien fait marrer. Le Chef Marx est de plus en plus bougon, il aime pas les jeans et les plans de travail sales, rah ces jeunes aucun respect bordel. Le Chef Constant se fout toujours de nous quand soit-disant il se prête au jeu des épreuves: il pond des plats qui prennent plusieurs heures quand les candidats ont 20 min (et voilà comment on fait une magnifique sucette de foie gras sous vos yeux ébahis...ouais ouais...).

Bon, voilà voilà quoi. Allez jte laisse, je vais mater le bobsleigh sur France 2.

Posté par Crazydiamond à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 décembre 2013

Nouvelle Star 2013: revue des candidats

Je crois qu'il est temps de se faire une petite revue "Nouvelle Star" tu ne crois pas? Mais si, puisque je te le dis.

Parce que bon, figure toi que cette année, je connaissais PRESQUE un des candidats. Enfin disons que je connais le frère de la copine d'un des candidats. C'est pas rien quand même. Et ce seul prétexte m'a suffi à regarder cette émission recréée de toute pièce par la magie de D8 telle un phoenix jailli des cendres de M6.

J'étais pas mécontente de retrouver ce cher Dédé Manoukian après toutes ces années, même s'il s'est un peu assagi avec le temps. Et puis bon, Maurane aussi quoi: enfin une vraie crédibilité musicale à l'émission, parce que niveau voix, elle peut en donner des leçons. Sinclair me saoûle un peu dans son registre blasé à deux balles, mais au moins il replace les choses dans leur contexte. Quant au 4ème, j'ai toujours pas compris qui c'est, vu qu'il dit jamais rien.

Là ça y est, les choses sérieuses vont commencer, à partir de jeudi débutent les praïïïïmes. On a donc nos 15 finalistes, ou plutôt nos 15 débutistes, c'est selon. Les castings et les vautrades sur la scène du théâtre sont terminés, ouf. Enfin c'est un peu con parce que ma presque connaissance s'est vautré sur la toute dernière épreuve, c'est ballot et quelque peu démérité mais passons.

Petite revue donc des 15 candidats en lice pour devenir la "nouvelle star" de D8, autrement dit un nom de plus au panthéon des étoiles filantes vite oubliées des télé-crochets.

Cette année on a donc, dans le panier:

- Ceux qui viennent de la lune ou d'une orbite encore plus lointaine: j'ai nommé Alvaro et Mathieu. On ne sait pas d'où ils sortent ni qui est leur coiffeur, mais on veut des réponses à ces questions. Je dois reconnaître un talent certain à Alvaro toutefois, malgré une tête de Pierrot qui me donnent envie de mettre des tartes.

- Celles qui se sont fait repêchées pour d'obscures raisons parce qu'aux dernières nouvelles elles se sont plantées sur toutes les épreuves du théâtre: Sirine, Pauline et Laura. Bon si à la rigueur elles étaient mignonnes, je dis pas, mais là, à part Sirine peut-être je vois pas.

- Celles qui sont insupportables: tu auras reconnu Léopoldine qui m'horripile d'emblée à peu près autant qu'Al-Hy de The Voice, c'est dire, ainsi que Chehinaze dont je n'ai toujours pas compris comment le prénom se prononce.

- Le mec (un peu) exotique: d'habitude on a toujours un exilé qui parle à peine français mais qui fait fondre toutes les minettes avec un accent torride et une gratte à la main. Cette année on se contentera d'Ezra, qui vient de Jujols, petite bourgade de 46 habitants des Pyrénées-Orientales. Il a quand même un accent et il est tout perdu dans la grande capitale, ça devrait faire l'affaire.

- Celles qui perdent tous leurs moyens mais qui ont des voix de dingue: Kim et Dana. Je suis fan de vous les filles, alors pas de blagues aux primes hein!

- Celui qui synthétise toute l'équation attendue des producteurs: jeune, mignon, un peu talentueux et gros potentiel financier sur les textos des adolescentes de moins de 15 ans, tu auras reconnu Hugo.

- Mon chouchou: Mehdi. Il est beau, il est ténébreux, il est doué, il est sensible, allez vazy mon gars défonce tout!

La suite! La suite!

 

Posté par Crazydiamond à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2013

Le ver est dans le fruit

 

Ah je suis outrée, mon ami, OUTREE je te dis. Et quand je suis outrée, moi je fais une note de blog.

Déjà à la base y'a rien qui m'agace plus que les pubs TV pour les produits Apple qui nous prennent pour des grosses pommes (jeu de mot). Enfin si y'a les pubs pour les parfums mais ça je t'en ai déjà parlé (ouh punaise j'ai mis un moment à le retrouver dans mes archives, ce post). Heureusement depuis le fiasco de Chanel n°5 et son Brad Pitt ridicule, les ardeurs se sont un peu calmées sur ce terrain-là.

Moi, les pubs qui survendent des produits technologiques à des prix prohibitifs en te faisant croire que ta vie sociale et affective en dépend, ça m'énerve de base. Bon, là j'enfonce des portes ouvertes, ok. Mais bon, hein, après tout tu me diras c'est le jeu de la pub ma pauvre Lucette.

Là où je m'outre un max (oui je m'outre, et je m'en fous si c'est pas français. Enfin c'est peut-être français en fait mais je m'en fous aussi), c'est avec la pub qui passe en boucle pour l'Ipad en ce moment, avec la gamine qui demande toujours "pourquoi" et son père qui ne trouve rien de plus intelligent, plutôt que de tenter de répondre à ses questions, que de lui acheter un Ipad. Un IPAD!!! A une gamine qui a, allez, 5 ans à tout casser! Nan mais ho, les mecs, vous avez fumé ou quoi?

Déjà, petit un, vu l'âge de la petite, elle ne sait probablement ni lire ni écrire. Alors bon, va falloir qu'on m'explique comment elle va utiliser une tablette numérique pour obtenir des réponses à ses questions.

Ensuite, petit deux, j'ose poser la question: est-ce bien moral d'offrir un Ipad à un enfant aussi jeune? Vu les conneries qu'on trouve sur internet, permet-moi de répondre à ma propre question par un non franc et massif.

Enfin, petit trois, doit-on vraiment laisser une tablette numérique dialoguer avec les enfants à la place des parents, en encourageant de fait le penchant naturel de ces derniers à la démission au profit des nouveautés technologiques? Je pense que la réponse est dans la question.

Ah misère.

Et sinon, la pub insupportable pour Laurent, le mec-qui-a-construit-un-simulateur-de-vol-comme-un-gros-nerd-et-dont-on-se-fout-royalement, on en parle ou pas?

Posté par Crazydiamond à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 novembre 2013

Petit manifeste en faveur du cadeau de naissance pour les mamans

L'autre jour j'ai pris ma belle-soeur en pitié quand elle m'a dit que mon ingrat de frère avait refusé de lui faire un cadeau après son accouchement. Oui, tu sais, le fameux cadeau de naissance destiné à la maman et pas au gnome pour une fois, parce que bon, recevoir des peluches par milliers et des montagnes de fringue taille 6 mois, ça va bien 2 secondes mais faudrait pas oublier celle qui a trimé pour expulser la petite chose rose toute mignonne sur laquelle tout le monde s'extasie, et qui trime encore pour ne pas le laisser crever de faim ni se rouler joyeusement dans sa fange. Tu vois, maintenant que je suis enceinte je deviens adepte du woman power.

Et donc, à ce sujet, l'argument principal de mon frangin était: "bah je vois pas pourquoi elle aurait un cadeau". Ah ouais???? Tu vois pas là? Tu vois VRAIMENT pas?

Bon, ok, alors pour les myopes du cerveau comme mon brother (si tu me lis Jo, hein), petite liste NON EXHAUSTIVE des raisons pour lesquelles une maman mérite bien un bon gros cadeau pour avoir enfanté. Et encore, je te dis ça avec mon expérience limitée à une grossesse de 6 mois pour l'instant, cette liste ne tient donc pas compte des douleurs et autres péripéties pendant l'accouchement et post-partum. Je te referai un topo à ce moment-là.

  • Les petits inconvénients à la con: bon là je t'apprends rien, d'autant que je t'en ai déjà parlé. Sensation vaseuse, alimentation disparate, grosse fatigue, peau désséchée, hypersalivation, pieds énormes, la totale glamour quoi. Je rajouterai de mon expérience récente un phénomène auquel je pensais échapper puisque ça ne m'était jamais arrivé de ma vie: les saignements de nez. La grosse classe.
  • La "remodelisation corporelle" : on te parle constamment de ton "mignon petit ventre" et toi t'as envie de foutre des gnons. Parce que là où la populace voit un ventre rond, toi tu vois un truc énorme qui te laissera une surcharge pondérale à vie à long terme, alors que bon, à la base t'avais déjà pas besoin de ça. On peut ajouter pour le fun quelques magnifiques rayures roses-violacées du meilleur effet, et ça tu sais que jamais tu t'en débarrasseras.
  • Les positions improbables : d'un coup, ton monde devient un univers étrange, qui semble bizarrement rapetisser. Tu as beau rentrer le ventre, rien n'y fait: tu ne passes plus, tu es un éléphant dans un magasin de porcelaine et tu marches comme un culbuto. Pour dormir tu adoptes des positions irréalistes savamment orchestrées par des hordes de coussin supposés t'aider à répartir les charges équitablement. Pendant ce temps, tes pieds semblent avoir disparu et vivre leur vie de leur côté, vu que tu n'as plus de nouvelles d'eux depuis des semaines.
  • La tuyauterie rénovée: quand, comme moi, tu as déjà un système digestif disons "aléatoire" en temps normal, la venue d'un squatteur au milieu de tout ça te fait l'effet d'une petite bombe A qui aurait explosé en interne. Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet, après tu ne me lirais plus pareil.
  • L'effet locomotive: le moindre effort te met dans des états seconds et il te faut de longues minutes pour t'en remettre. Quand je dis "effort" je ne parle pas de monter un escalier ou une rue en pente (comme la mienne par exemple...). Ca c'est un GROS effort. Nan je parle de ces petits efforts héroïques du quotidien genre prendre une douche, éplucher des légumes ou te sécher les cheveux. Parce qu'on ne s'en rend pas compte, en temps normal, mais c'est super fatiguant. Si, crois moi.

Pendant ce temps, ton mec pense vivre le même calvaire que toi au prétexte qu'il a dû supporter deux-trois sautes d'humeur et descendre les poubelles. SANS DECONNER. Vous aurez beau faire, les gars, on ne sera jamais quittes, la balance est trop penchée. Alors bon, hein, ça vaut bien le coup de se fendre d'un cadeau de naissance en l'honneur de celle qui a dû se farcir son chemin de croix pour vous fournir un(e) héritier(e).

Posté par Crazydiamond à 12:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »