Le blog du diamant fou

17 février 2014

Le point télé-crochet

Bon mon ami me voici en congé mat' (bien mérité) et pendant que je couve mon caneton- qui tarde un peu à sortir du four-, que crois-tu que je fais? Bon normalement je devrai me préparer psychologiquement, finir sa chambre et lui trouver un prénom, ah et aussi boucler ma compta 2013 et ma déclaration de TVA. Mais comme je suis déjà une mère indigne et une procrastinateuse de première s'agissant de la paperasse, bah à la place je regarde les replays de tous mes programmes favoris censurés par la gent masculine en temps normal.

A moi la Nouvelle Star, The Voice et autres Top Chef! Mouahahah!

Petite analyse à chaud, parce que je suis au taquet là.

Commençons par la Nouvelle Star si tu veux bien, mais surtout parce que je l'ai décidé. Je continue à regarder par fidélité, parce que mon chouchou, Mehdi, s'est fait éjecter il y a quelques temps déjà mais bon faut dire aussi qu'il était pas brillant-brillant sur les primes. Il restait Pauline que j'aimais bien même si elle avait un toc de prononciation quand elle chantait qui m'écorchait les oreilles. T'as pas remarqué qu'elle prononcait les "a" en "o", genre sa première chanson ça donnait "Paint it block" et c'était très perturbant. On aurait dirait un relent d'accent jurassien mêlé d'une teinte d'écossais, pour un résultat pas très heureux. Mais bon, hein, je l'aimais bien. Bon bah maintenant il reste les deux préférés de la prod': celle qui tabasse tout et tout le monde, et celui dont on fait grand cas alors que pour ma part j'ai juste envie de lui mettre des tartes. Le match final me parait peu intéressant et de toutes façons perdu d'avance pour le pauvre Mathieu, mais bon je regarderai quand même, par acquis de conscience et parce que j'ai rien d'autre à foutre, enfin si je suis pas en train de mettre bas d'ici-là.

Passons à The Voice. Rien de neuf s'agissant des candidats depuis mon analyse hautement pertinente de l'an dernier. Oui je m'autocite parce qu'on n'est jamais si bien servi que par soi-même n'est ce pas. On a toujours droit aux quadras qui croient encore en leur chance et qui sont bien les seuls, aux petits jeunes impertinents de suffisance, aux freaks (mention spéciale à la Petite Shade, hyper flippante), and so on. Ah si, petite inovation: le quota exotique qui prend de l'importance, avec importation massive de québecois venus faire du rentre-dedans à Garou qui n'en n'a pourtant choisi aucun. On a aussi du libanais, du marocain, du portugais, et même du belge, t'as qu'à voir comment c'est devenu world music comme émission.

Nan, la vraie nouveauté, c'est pas les candidats mais le jury. Parce que bon, à moins que tu aies vécu sur la station Mir ces derniers mois, tu n'auras pas manqué de noter qu'on a un petit nouveau: Mika. Exit Bertignac le pygmalion et ses jeunes nymphettes, place au grand escogriffe pop. Alors bon, là je sais pas si on y a gagné au change en fait. Ce mec que je croyais fun et frais s'avère en fait avoir un comportement hyper irritant d'enfant gâté qui a besoin qu'on s'intéresse constamment à lui. C'est assez pénible. Même quand il ne se retourne pas, il en fait des caisses juste pour montrer qu'il est encore là, ah mais ça va mec, avec ton costume bleu électrique on risque pas de te louper. Du coup les autres membres du jury sont tout perturbés les petits biquets. Garou, à qui revenait jusqu'ici le rôle du bavard charmeur, se fait piquer la vedette sous ses yeux médusés et ne sait plus trop quoi dire. J'avoue que c'est assez fendard en un sens. Pagny se renfrogne à vue d'oeil et n'arrive d'ailleurs plus à pécho des candidats. Jenifer temporise comme elle peut, mais des rumeurs courent sur un certain agacement à l'encontre du trublion nouvellement arrivé. Ah je sens que ça nous réserve encore de beaux moments Nutella pour la suite.

Si on finissait par un peu de Top Chef, hmmm? Oui parce que je re-regarde cette année, merci M6 replay et mes longues journées d'inactivité. Comme le concept s'essouffle un peu, la prod' a cru avoir une idée de génie en faisant revenir d'anciens candidats. On se dit tiens, ouais, pourquoi pas, un peu à la Koh Lanta (RIP) quoi. Sauf que loin de leur offrir une nouvelle chance, on leur offre surtout une nouvelle exécution publique et humiliante devant les caméras. Une douzaine de téméraires ont tenté leur chance, pour en fait se faire dégommer les uns après les autres en une seule émission jusqu'à ce qu'il n'en reste que 3. Enfin, en fait 4 parce que y'a eu un pseudo rebondissement sur la fin. On a donc toujours en lice Pierre-la-machine-de-guerre (tremblez, simples mortels), Alexis-l'ancienne-gueule-d'ange-qui-a-grave-pris-la-confiance (relou), Noémie-l'amoureuse-casse-couilles (mi-chialeuse, mi-hystérique), et Latifa-celle-qui-a-gagné-sa-place-on-ne-sait-trop-comment (que je mentionne pour le fun vu que, comme prévu, elle n'est déjà plus là). Exit les autres, merci d'être venus, on vous rappelera quand on sera en mal d'audience hein.

Face à ces vétérans du couteau, les petits nouveaux. Elles sont fraiches, elles sont mignonnes, elles sont pleines d'enthousiasme ces jeunes recrues, ça fait plaisir à voir. Comme d'hab, c'est le grand écart entre le chef étoilé (Thibault) et le jeune apprenti plein d'espoir qui n'a pas encore pigé qu'on l'avait jeté dans la fosse aux lions (Jordan). On a aussi l'autoproclamé "un des meilleurs chefs de Dubai" (Jean-Edern...euh...nan rien) qui confond le sucre et le sel, ce qui me fait penser qu'on ne doit pas toujours très bien manger à Dubai. On a aussi le quota charme (Jennifer), la fille bavarde et un peu saoûlante (Anne-Cécile) mais quand même moins que Noémie, le mec du Sud avec une coupe de merde (dis moi comment tu te coiffes, je te dirai d'où tu viens... Tu as bien sûr reconnu Jérémy), le mec paumé dans la vie qui croit avoir trouvé la voie de la rédemption dans Top Chef (Steven, festival de prénoms cette année dis donc), et bien évidemment l'éternel jeune défavorisé qui-n'en-veut mais qui en fait est déjà parti, c'est cruel (Mohamed). Côté exotisme ça n'a pas tenu longtemps puisque la cuisine africaine et la cuisine québecoise n'ont pas remporté les suffrages escomptés. Faut pas servir des échalottes cramées au Chef Marx aussi, ça le rend colère. Il nous reste toutefois LE belge (tu sais bien qu'il y a toujours un belge, THE belge, dans ces émissions), et cette année il nous en on trouvé un de toute beauté: le fils caché de Benoît Poolvoerde, rien que ça! Je suis fan, c'est mon chouchou.

Côté épreuves, c'est de plus en plus le bordel, y'a des épreuves dans les épreuves on n'y comprend plus rien. Il faut sublimer des betteraves et des hamburgers raplapla, ça vend grave du rêve là. On nous sort des guest stars made in M6, et on a même déniché une sorte de Pai Mei du légume, le vieux sage qui murmure à l'oreille des melons, perso ça m'a bien fait marrer. Le Chef Marx est de plus en plus bougon, il aime pas les jeans et les plans de travail sales, rah ces jeunes aucun respect bordel. Le Chef Constant se fout toujours de nous quand soit-disant il se prête au jeu des épreuves: il pond des plats qui prennent plusieurs heures quand les candidats ont 20 min (et voilà comment on fait une magnifique sucette de foie gras sous vos yeux ébahis...ouais ouais...).

Bon, voilà voilà quoi. Allez jte laisse, je vais mater le bobsleigh sur France 2.

Posté par Crazydiamond à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 décembre 2013

Nouvelle Star 2013: revue des candidats

Je crois qu'il est temps de se faire une petite revue "Nouvelle Star" tu ne crois pas? Mais si, puisque je te le dis.

Parce que bon, figure toi que cette année, je connaissais PRESQUE un des candidats. Enfin disons que je connais le frère de la copine d'un des candidats. C'est pas rien quand même. Et ce seul prétexte m'a suffi à regarder cette émission recréée de toute pièce par la magie de D8 telle un phoenix jailli des cendres de M6.

J'étais pas mécontente de retrouver ce cher Dédé Manoukian après toutes ces années, même s'il s'est un peu assagi avec le temps. Et puis bon, Maurane aussi quoi: enfin une vraie crédibilité musicale à l'émission, parce que niveau voix, elle peut en donner des leçons. Sinclair me saoûle un peu dans son registre blasé à deux balles, mais au moins il replace les choses dans leur contexte. Quant au 4ème, j'ai toujours pas compris qui c'est, vu qu'il dit jamais rien.

Là ça y est, les choses sérieuses vont commencer, à partir de jeudi débutent les praïïïïmes. On a donc nos 15 finalistes, ou plutôt nos 15 débutistes, c'est selon. Les castings et les vautrades sur la scène du théâtre sont terminés, ouf. Enfin c'est un peu con parce que ma presque connaissance s'est vautré sur la toute dernière épreuve, c'est ballot et quelque peu démérité mais passons.

Petite revue donc des 15 candidats en lice pour devenir la "nouvelle star" de D8, autrement dit un nom de plus au panthéon des étoiles filantes vite oubliées des télé-crochets.

Cette année on a donc, dans le panier:

- Ceux qui viennent de la lune ou d'une orbite encore plus lointaine: j'ai nommé Alvaro et Mathieu. On ne sait pas d'où ils sortent ni qui est leur coiffeur, mais on veut des réponses à ces questions. Je dois reconnaître un talent certain à Alvaro toutefois, malgré une tête de Pierrot qui me donnent envie de mettre des tartes.

- Celles qui se sont fait repêchées pour d'obscures raisons parce qu'aux dernières nouvelles elles se sont plantées sur toutes les épreuves du théâtre: Sirine, Pauline et Laura. Bon si à la rigueur elles étaient mignonnes, je dis pas, mais là, à part Sirine peut-être je vois pas.

- Celles qui sont insupportables: tu auras reconnu Léopoldine qui m'horripile d'emblée à peu près autant qu'Al-Hy de The Voice, c'est dire, ainsi que Chehinaze dont je n'ai toujours pas compris comment le prénom se prononce.

- Le mec (un peu) exotique: d'habitude on a toujours un exilé qui parle à peine français mais qui fait fondre toutes les minettes avec un accent torride et une gratte à la main. Cette année on se contentera d'Ezra, qui vient de Jujols, petite bourgade de 46 habitants des Pyrénées-Orientales. Il a quand même un accent et il est tout perdu dans la grande capitale, ça devrait faire l'affaire.

- Celles qui perdent tous leurs moyens mais qui ont des voix de dingue: Kim et Dana. Je suis fan de vous les filles, alors pas de blagues aux primes hein!

- Celui qui synthétise toute l'équation attendue des producteurs: jeune, mignon, un peu talentueux et gros potentiel financier sur les textos des adolescentes de moins de 15 ans, tu auras reconnu Hugo.

- Mon chouchou: Mehdi. Il est beau, il est ténébreux, il est doué, il est sensible, allez vazy mon gars défonce tout!

La suite! La suite!

 

Posté par Crazydiamond à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2013

Le ver est dans le fruit

 

Ah je suis outrée, mon ami, OUTREE je te dis. Et quand je suis outrée, moi je fais une note de blog.

Déjà à la base y'a rien qui m'agace plus que les pubs TV pour les produits Apple qui nous prennent pour des grosses pommes (jeu de mot). Enfin si y'a les pubs pour les parfums mais ça je t'en ai déjà parlé (ouh punaise j'ai mis un moment à le retrouver dans mes archives, ce post). Heureusement depuis le fiasco de Chanel n°5 et son Brad Pitt ridicule, les ardeurs se sont un peu calmées sur ce terrain-là.

Moi, les pubs qui survendent des produits technologiques à des prix prohibitifs en te faisant croire que ta vie sociale et affective en dépend, ça m'énerve de base. Bon, là j'enfonce des portes ouvertes, ok. Mais bon, hein, après tout tu me diras c'est le jeu de la pub ma pauvre Lucette.

Là où je m'outre un max (oui je m'outre, et je m'en fous si c'est pas français. Enfin c'est peut-être français en fait mais je m'en fous aussi), c'est avec la pub qui passe en boucle pour l'Ipad en ce moment, avec la gamine qui demande toujours "pourquoi" et son père qui ne trouve rien de plus intelligent, plutôt que de tenter de répondre à ses questions, que de lui acheter un Ipad. Un IPAD!!! A une gamine qui a, allez, 5 ans à tout casser! Nan mais ho, les mecs, vous avez fumé ou quoi?

Déjà, petit un, vu l'âge de la petite, elle ne sait probablement ni lire ni écrire. Alors bon, va falloir qu'on m'explique comment elle va utiliser une tablette numérique pour obtenir des réponses à ses questions.

Ensuite, petit deux, j'ose poser la question: est-ce bien moral d'offrir un Ipad à un enfant aussi jeune? Vu les conneries qu'on trouve sur internet, permet-moi de répondre à ma propre question par un non franc et massif.

Enfin, petit trois, doit-on vraiment laisser une tablette numérique dialoguer avec les enfants à la place des parents, en encourageant de fait le penchant naturel de ces derniers à la démission au profit des nouveautés technologiques? Je pense que la réponse est dans la question.

Ah misère.

Et sinon, la pub insupportable pour Laurent, le mec-qui-a-construit-un-simulateur-de-vol-comme-un-gros-nerd-et-dont-on-se-fout-royalement, on en parle ou pas?

Posté par Crazydiamond à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 novembre 2013

Petit manifeste en faveur du cadeau de naissance pour les mamans

L'autre jour j'ai pris ma belle-soeur en pitié quand elle m'a dit que mon ingrat de frère avait refusé de lui faire un cadeau après son accouchement. Oui, tu sais, le fameux cadeau de naissance destiné à la maman et pas au gnome pour une fois, parce que bon, recevoir des peluches par milliers et des montagnes de fringue taille 6 mois, ça va bien 2 secondes mais faudrait pas oublier celle qui a trimé pour expulser la petite chose rose toute mignonne sur laquelle tout le monde s'extasie, et qui trime encore pour ne pas le laisser crever de faim ni se rouler joyeusement dans sa fange. Tu vois, maintenant que je suis enceinte je deviens adepte du woman power.

Et donc, à ce sujet, l'argument principal de mon frangin était: "bah je vois pas pourquoi elle aurait un cadeau". Ah ouais???? Tu vois pas là? Tu vois VRAIMENT pas?

Bon, ok, alors pour les myopes du cerveau comme mon brother (si tu me lis Jo, hein), petite liste NON EXHAUSTIVE des raisons pour lesquelles une maman mérite bien un bon gros cadeau pour avoir enfanté. Et encore, je te dis ça avec mon expérience limitée à une grossesse de 6 mois pour l'instant, cette liste ne tient donc pas compte des douleurs et autres péripéties pendant l'accouchement et post-partum. Je te referai un topo à ce moment-là.

  • Les petits inconvénients à la con: bon là je t'apprends rien, d'autant que je t'en ai déjà parlé. Sensation vaseuse, alimentation disparate, grosse fatigue, peau désséchée, hypersalivation, pieds énormes, la totale glamour quoi. Je rajouterai de mon expérience récente un phénomène auquel je pensais échapper puisque ça ne m'était jamais arrivé de ma vie: les saignements de nez. La grosse classe.
  • La "remodelisation corporelle" : on te parle constamment de ton "mignon petit ventre" et toi t'as envie de foutre des gnons. Parce que là où la populace voit un ventre rond, toi tu vois un truc énorme qui te laissera une surcharge pondérale à vie à long terme, alors que bon, à la base t'avais déjà pas besoin de ça. On peut ajouter pour le fun quelques magnifiques rayures roses-violacées du meilleur effet, et ça tu sais que jamais tu t'en débarrasseras.
  • Les positions improbables : d'un coup, ton monde devient un univers étrange, qui semble bizarrement rapetisser. Tu as beau rentrer le ventre, rien n'y fait: tu ne passes plus, tu es un éléphant dans un magasin de porcelaine et tu marches comme un culbuto. Pour dormir tu adoptes des positions irréalistes savamment orchestrées par des hordes de coussin supposés t'aider à répartir les charges équitablement. Pendant ce temps, tes pieds semblent avoir disparu et vivre leur vie de leur côté, vu que tu n'as plus de nouvelles d'eux depuis des semaines.
  • La tuyauterie rénovée: quand, comme moi, tu as déjà un système digestif disons "aléatoire" en temps normal, la venue d'un squatteur au milieu de tout ça te fait l'effet d'une petite bombe A qui aurait explosé en interne. Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet, après tu ne me lirais plus pareil.
  • L'effet locomotive: le moindre effort te met dans des états seconds et il te faut de longues minutes pour t'en remettre. Quand je dis "effort" je ne parle pas de monter un escalier ou une rue en pente (comme la mienne par exemple...). Ca c'est un GROS effort. Nan je parle de ces petits efforts héroïques du quotidien genre prendre une douche, éplucher des légumes ou te sécher les cheveux. Parce qu'on ne s'en rend pas compte, en temps normal, mais c'est super fatiguant. Si, crois moi.

Pendant ce temps, ton mec pense vivre le même calvaire que toi au prétexte qu'il a dû supporter deux-trois sautes d'humeur et descendre les poubelles. SANS DECONNER. Vous aurez beau faire, les gars, on ne sera jamais quittes, la balance est trop penchée. Alors bon, hein, ça vaut bien le coup de se fendre d'un cadeau de naissance en l'honneur de celle qui a dû se farcir son chemin de croix pour vous fournir un(e) héritier(e).

Posté par Crazydiamond à 12:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2013

L'univers et ses étoiles filantes

ATTENTION: je déclare officiellement ouverte la saison des Miss 2013! Cette année on commence par la sélection grand cru international, le concours Miss Univers. Les plus belles volailles du monde, sous vos yeux ébahis Messieurs-Dames!
Alors bon, je suis un peu déçue parce que cette année Télé Loisirs ne nous dévoile que les photos en portrait, c'est dommage, moi qui me considère comme une sorte d'experte en analyse de robes et autres affublements. Mais contentons-nous de ce qu'on nous offre, après tout les portraits sont déjà très intéressants.
Ce qui est important à retenir, pour bien comprendre un portrait de Miss, c'est que le photographe se doit d'en mettre un maximum dans un cadre minimum.
Alors pour que ça en jette, il faut suivre quelques règles simples.
 
Il te faut avant tout du gros strass bien clinquant et de la paillette qui scintille de mille feux:
 
Miss Angola, qui a réussi l'exploit de nous montrer un haut, une manche et des ongles ABSOLUMENT pas assortis les uns avec les autres, c'est admirable:
Miss Angola - Copie
 
Miss Nouvelle-Zélande qui a aussi des cailloux improbables et disparates:
Miss Nouvelle Zélande
Miss Canada qui est en feu:
Miss Canada
 
Miss Bulgarie qui a piqué des sequins à des patineurs artistiques, la coquine :
Miss Bulgarie
 
Mention spéciale à Miss République Dominicaine qui gagne haut la main le prix de la plus belle parrure en toc:
Miss République Dominicaine - Copie
 
 
Pour un portrait réussi, il te faut aussi une chevelure qui brille, genre glossy-glossy que même Franck Provost en est malade de jalousie. La grosse tendance consiste à ramener les cheveux sur le côté, le glamour à la Jessica Rabbit. Mais certaines en font quand même un peu trop:
 
Miss  Argentine, qui parait un peu disymétrique :
Miss Argentine
Miss Russie qui met un peu trop de coeur à l'ouvrage (on a dit "glamour" pas "gros n'importe quoi"):
Miss Russie
 
Miss Pologne, qui a tenté mais qui a raté (va te recoiffer, mal peignée):
Miss Pologne
 
 
Certaines ont quand même tenté l'innovation en matière de coiffure, comme par exemple:
 
Miss Botswana, qui a l'air d'avoir tenté le chignon noeud de Lady Gaga (so 2011 ma poule):
Miss Botswana
 
Miss Finlande qui nous ressort le chignon bun des années 1812 environ:
Miss Finlande
 
Il faudra dire à Miss Chili que la queue de cheval haute tirée ne se fait plus depuis les années 90 et heureusement d'ailleurs :
Miss Chili
 
Miss Lituanie n'était pas au courant non plus:
Miss Lituanie
 
Miss Suisse se la joue mi-Desireless, mi-Miley Cyrus et le résultat est à la hauteur de ce qu'on pouvait en craindre :
Miss Suisse
 
 
Bien évidemment, le portrait se focalisant uniquement sur le visage, il est important de bien le mettre en valeur par des bijoux de standing, la boucle d'oreille démesurée étant chaleureusement recommandée:
 
Miss Pérou et sa boucle d'oreille qui retombe dans le dos, ça a le mérite de l'inédit:
Miss Pérou
 
Miss Brésil, qui allie grosse BO moche avec petit pendentif mignon (le tout agrémenté d'une raie au milieu du meilleur effet) :
Miss Brésil
 
Miss Guam, qui peut rendre tout le monde aveugle dans un rayon de 500m d'un simple mouvement de tête:
Miss Guam
 
Si elle s'allie à Miss Trinité et Tobago, l'humanité entière pourrait perdre la vue et plonger définitivement dans l'obscurité:
Miss Trinité et Tobago
 
 
Enfin, il est parfaitement possible de mettre en valeur un petit détail qui fait toute la différence:
 
Un décolleté légèrement suggéré, comme Miss Suède:
Miss Suède
 
Des incisives de compétition, comme Miss Slovénie:
Miss Slovénie
 
Des dents de dessous, comme Miss Nicaragua:
Miss Nicaragua
 
Une oreille (et quelle oreille!) comme Miss Vietnam:
Miss Vietnam
 
Des mains french manucurées comme Miss Ukraine:
Miss Ukraine
 
Des yeux dissemblables, comme Miss Chine (l'un te sourit, l'autre veut te tuer):
Miss Chine
 
Un dos subtilement mis en valeur par un tulle vaporeux et une bouche suggestive, comme Miss Guatemala :
Miss Guatemala
 
Un petit air pupute, comme Miss Autriche:
Miss Autriche
 
Et voilà! Maintenant toi aussi réalise tes portraits glamour dignes de Miss Univers. Il te suffit d'investir dans une bombe Elnett et de dévaliser le rayon bijoux de H&M.
 
Petite mise en garde avant de te quitter: prends garde aux pouliches venues d'îles improbables dans le but manifeste de tous nous tuer:
 
Miss Iles Turques et Caïques (kezaco?), qui a eu la main un peu lourde sur le rouge à lèvres:
Miss Iles Turques et Caïques
 
Et Miss Iles Vierges Britanniques:
Miss Iles Vierges Britanniques
 
Brrrr, elles me font froid dans le dos.
 
 

Posté par Crazydiamond à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



28 octobre 2013

Petit point pipeule

Raaaah je voulais te faire un super post sur nos chères Miss, parce que ça fait trop longtemps n'est ce pas, mais Canalblog me saoûle, je n'arrive pas à charger la moindre photo. Chierie. A la place, t'auras droit à une revue people, parce que j'ai passé ma matinée à lire Closer et Public dans une salle de 2mx3m aux murs blancs et à la porte bleue, en attendant des piquouzes. Bon j'ai pas compris la moitié des infos parce que globalement ça parle surtout de candidats de téléréalité divers et variés dont je n'ai jamais entendu parler et dont je me fous royalement. Je pige seulement que quand ils sont jeunes et glam", ils viennent de NRJ12 et consorts, et quand ils sont moches et rougeauds ils viennent de L'amour est dans le pré. Bon, bref.

J'en ai surtout retenu:

  • Que le plus choquant dans la prestation de Miley Cyrus aux MTV Video Music Awards, c'est pas tellement qu'elle ait mis un maillot de bain (plutôt vilain d'ailleurs) et tiré la langue comme l'ado post-pubère qu'elle est, mais de se rendre compte qu'Hannah Montana est en fait HYPER BIEN GAULEE. Et rien que ça, ça m'énerve. Rhabille toi, péronnelle, faut pas manger devant les pauvres.
     
  • Que la PETA n'a rien d'autre à foutre que de s'insurger contre le nouveau clip de Katy Perry car il y a des animaux vivants dedans, et que les animaux vivants "sont souvent mal traités durant les tournages". Oui, non mais sinon, à part des lieux communs à deux balles, vous avez des vrais combats à la PETA?
     
  • Que ça va pas fort chez Lady Gaga. Juge plutôt. Ah oui j'oubliais ça aussi. Et ça. Je suis sans voix.
     
  • Qu'il est beaucoup question d'une certaine Cara Delevingne, et que j'ai dû chercher sur internet pour savoir qui c'est, et en fait c'est personne ou presque. Magie de la presse people.
     
  • Que Katie Holmes porte des tenues à plus de 3000 € pour aller au Starbucks et malgré toute l'amitié que j'ai pour Joey Potter, je trouve ça quand même scotchant (pendant ce temps Jessica Alba porte des pulls à 25$ et Michelle Obama s'habille en H&M).
  • Que les stars peuvent avoir honte de leurs tatouages pourris, à l'instar de Mark Wahlberg qui a fait effacer son Bob Marley géant sur le bras (mais ça se voit encore un peu quand même). En même temps, Bob Marley, seriously?!

C'est vraiment passionnant.

 

 

 

 

 

Posté par Crazydiamond à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2013

La bonne femme

Dans la série des séries (jeu de mot), je me suis mise à regarder The Good Wife, parce que ça commence à faire trop longtemps que tout le monde me dit qu'en fait ma vie c'est un peu celle d'Alicia Florrick alors qu'en fait moi j'en étais restée à Ally McBeal.

Bon j'en suis qu'au début mais je peux déjà te dire un truc: ma vie n'a rien à voir avec ça. Je comprends pas du tout le fonctionnement des cabinets d'Avocat américains, à part qu'il contribue grandement à asseoir la réputation de ma profession d'être composée de gens pétés de thunes et sans scrupules. Ce qui est totalement FAUX, en tout cas pour ce qui concerne la thune. Mon collègue qui croyait que changer de profession à 45 ans en quittant la gestion d'un groupe immobilier pour devenir avocat serait un gros jackpot financier peut en témoigner. Je crois que lui aussi a été aveuglé par le mirage véhiculé par les médias.

Ceci dit, la série est assez fascinante à regarder, surtout quand on est juriste. Si nous aussi on avait des enquêteurs privés à notre disposition, je peux te dire que les exécutions de jugement iraient un peu plus vite. Mais bref.

En regardant The Good Wife j'ai surtout eu la bonne surprise de retrouver ce bon vieux Josh Charles. Mais siiiii, tu sais, Knox Overstreet dans le Cercle des Poètes disparus. Mes émois de jeunesse, rappelle toi. Et bah c'est TRES troublant parce que ce mec NE VIEILLIT PAS:

josh-charles-577843l

C'est ce pauvre Robert Sean Leonard qui doit être bleu.

Posté par Crazydiamond à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2013

Sauvez Willy

Hey salut toi! Alors comme ça tu traînes encore tes guêtres sur ce blog moribond? Chapeau à toi, tu es endurant et tu as la foi.

Bon alors tu te demandes peut-être où j'étais passée tout ce temps, et je m'épargnerai la peine de te répondre vu que j'ai fait plein de trucs et tout ça, et que c'est un peu long à raconter. Je te garde donc juste l'essentiel du best of, ça m'évite d'écrire des tartines et ça t'évite de tomber raide mort d'ennui sur ton clavier. En gros dans les big news du moment, bah figure toi que je suis partie en Autriche une semaine en mai et que je suis revenue avec un truc bizarre qui me colle au train depuis.

De retour de mon périple viennois, au bout de quelques semaines, j'avais des soupçons sur mon état, je me rancarde un peu, je vais voir mon médecin qui finit par confirmer la chose. Voilà c'est donc officiel, j'ai un polichinelle dans le tiroir! Je me suis donc transformée en usine à moutard et l'aboutissement de ce long et un peu chiant processus devrait trouver son apogée fin février prochain.

C'est à partir de là que j'ai compris l'essentiel des sketchs de Foresti sur le sujet: la gastro qui dure 9 mois, le réseau autoroutier en filigrane sur les nichons, le côté irrascible en permanence, tout ça tout ça. Parce que bon, l'image d'Epinal où la future maman se pose une main délicate sur le ventre en affichant un sourire béat et serein, c'est de la connerie. Je peux te dire que dès le début, pendant 2-3 semaines, t'es grognon et t'as mal au ventre comme en période de pré-ragnagnas. Mais c'est plus chiant et plus long (d'où les soupçons précités au bout d'un moment). Puis après tu sais pas trop pourquoi, mais la moindre odeur te tourne le coeur et la poêlée de légumes à l'orientale surgelée de Marie te parait complètement abjecte. Là t'en es au stade où t'as envie de ne manger que du jambon-coquillettes pour le restant de tes jours. Pour ma part ça a duré environ un mois avant de retrouver une alimentation normale. Durant ce laps de temps, je me suis prise d'une passion monomaniaque successivement pour la cancoillote, le kiri et le babybel (ouais que du fromage) et d'une aversion totale et irréversible pour le basilic (c'est ballot on en a mis 3 pieds dans le jardin).

Pendant ce temps, vient également une GRANDE fatigue. Genre à roupiller 15h par jour, avec des périodes d'éveil ressemblant à des lendemains de cuite permanents. Et comme l'étrange alien qui t'habites te refait la tuyauterie, t'as aussi les intestins qui prennent cher.

Arrivée au 3ème mois, et après avoir lu tout un tas de trucs et machins sur le sujet, je me dit que le plus dur est passé. Mouahahah! Que dalle ouais. Mes intestins continuent à vadrouiller librement, le ventre tire et dès que je fait 3 pas j'ai plus de souffle, pire qu'un fumeur tuberculeux de 90 ans amputé d'un poumon. La fatigue s'est installée et ne me lâche plus, le dos commence à se rappeler à mon bon souvenir, et j'ai tout un tas de vieilles angoisses qui reviennent me faire hello la nuit. Et en plus je peux MEME PAS PICOLER. La grosse loose. Surtout que c'est le stade où on prend clairement du bide, et en même temps ça fait plus la fille qui a un peu trop abusé du kouign aman et des crêpes durant ses vacances en Bretagne que future maman avec un baby bump trop choupi.

Là maintenant à l'heure où je te parle, je viens de finir le 4ème mois. Cette fois, vu la taille du ventre y'a plus trop de place au doute. Tu vois le petit bidon qu'affichait Kate Middleton lors de sa dernière apparition avant accouchement? Bah c'est juste un peu plus petit que la taille du mien à 4 mois. Je pense que bientôt je ne pourrai plus rentrer dans ma douche ni atteindre mon volant de voiture. Vu que j'habite dans un village en hauteur, je pourrai toujours rouler jusqu'en bas de la vallée si j'ai besoin de me déplacer, tu me diras. C'est toujours ça. Autre point positif: j'ai identifié très précisément l'emplacement de mon gros côlon. Et au cas où j'oublierai, il se charge de me le rappeler régulièrement. J'ai par ailleurs renoncé à trouver une bonne position pour dormir, malgré l'utilisation de tout un tas de subterfuges et d'artefacts, parce que tout bonnement ça n'existe pas.

MAIS, malgré tout ça, mes râleries et mes jérémiades habituelles, je peux te dire que je suis quand même BIEN CONTENTE de ma situation. Parce que bon, bientôt, si tout va bien, Inch'Allah, je serai maman d'un petit mini-moi, et c'est un peu cool je dois dire. Quant à savoir si ce mini-moi sera fille ou garçon, suspense jusqu'à fin octobre (gros teaser).

Posté par Crazydiamond à 17:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juillet 2013

The show must go on

Je crois bien que je n'ai jamais atteint un taux de publication aussi bas. J'en ai presque honte dis donc. Mais me revoila, coucou c'est moi, non je n'ai pas changée.

Aujourd'hui, j'ai envie de te parler séries TV. C'est un sujet que je maîtrise pas trop mal je dois dire. Faut préciser aussi que je ne regarde quasi plus la télé (genre la vraie télé quoi, en direct), toujours la faute à notre absence d'antenne sur le toit, cumulée à un réseau internet primesautier et à une qualité HONTEUSE de TF1 direct qui m'a pourri tout The Voice. On a aussi un peu du mal à se caler des films, parce que d'une part le choix d'un film est toujours un moment difficile pour mon couple, et d'autre part parce qu'un film c'est BEAUCOUP trop long eu égard au fait que j'arrive chez moi tard, que je mange du coup tard, et que je suis paradoxalement du genre à me coucher tôt. Ca ne laisse donc qu'un petit créneau "divertissement-rangement de la table-tricot-discussion-démaquillage-brossage de dents-pipi et au lit" d'environ 1h. Ouais, ma vie craint. Mais ce court laps de temps est parfait pour mater des séries.

La dernière fois que j'ai abordé le sujet je te faisais part de mes dernières découvertes en la matière. Bon bah depuis y'a encore eu du changement. Exit Community, les deux premières saisons m'ont fait mourir de rire mais la 3ème est carrément tombée dans la caricature des personnages ça m'a saoulé. C'est con, il me reste le dernier épisode à voir mais pour l'instant j'ai pas envie de m'y coller. Tu me diras peut-être que la saison 4 sera plus sympa puisque de nouveaux showrunners sont aux manettes. A creuser, un jour de disette.

Je m'acroche toujours à True Blood malgré la multiplication des scènes navrantes et de l'incohérence du scénario. La nouvelle saison s'annonce pas trop mal parce que ça y est, c'est la guère entre humains et vampires, bah ouais ça va bien 2 secondes de copuler ensemble mais on veut des tripes et des boyaux bordel.

Je vais aussi continuer de m'accrocher à Dexter mais c'est plus parce qu'il reste pas beaucoup de saisons (alors je sais plus si on en est à la dernière ou l'avant-dernière, je m'y perds dans toutes ces annonces) que par vraie passion. Je trouve que chaque personnage a été usé jusqu'à la corde (la pauvre Debra, vu toutes les tuiles qui lui sont arrivées depuis le début, à sa place j'aurai fini dans un sanatorium) et que l'histoire se répète grave. Mais bon, allez, je veux bien faire encore un petit effort.

Je kiffe en revanche toujours Dowtown Abbey, même si j'attends avec avidité la chute des Grantam. Je sais c'est con vu qu'ils constituent le coeur de l'histoire, mais j'ai toujours eu un côté anti-Patriciat en moi que veux-tu. Tiens d'ailleurs à ce sujet, je me faisais la réflexion l'autre jour que mes personnages préférés de Game of Thrones sont en fait (attention scoop!) Littlefinger et Tyrion. Ca tient principalement au fait que dans la société dans laquelle ils évoluent, archi hiérarchisée où le déterminisme social règne en maître, ce sont les deux seuls qui tentent par tous les moyens d'échapper à leur destin en aspirant à mieux. Si Tyrion en chie un peu dans cette quête, malgré ses quelques moments de gloire, je suis sûre qu'il finira à un moment ou à un autre par prendre sa revanche sur la vie. Je lui souhaite en tous cas. Littlefinger pour sa part est certes peu recommandable, mais, parti de rien, il a réussi à bien tirer son épingle du jeu en manipulant tous les puissants qui n'y voient que du feu (sauf ce cher Varys qui bouillonne dans son coin). Du coup je l'aime bien moi. J'ai aussi pas mal de sympathie pour Arya, un peu pour les mêmes raisons.

Bon sinon à part ça, je me suis mise à regarder la série la plus girly, la plus bizarre et la plus géniale du moment: Girls, sur le quotidien de 4 filles désabusées et déjantées. Je recommande vivement, même si t'es pas une girl.

J'accroche toujours autant sur The Shield et sur Homeland, je recommande aussi.

Et vivement la nouvelle saison des beaux bikers!

Bon, voilà, c'est tout pour aujourd'hui.

Posté par Crazydiamond à 19:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juin 2013

Tic tac

Raaaaaah ça fait plusieurs mois semaines que je la vois poindre son nez, prendre sa place, se faire son trou peinarde comme si de rien n'était. J'ai tenté l'aveuglement, le déni, l'indifférence, je me suis persuadée que c'était autre chose, que je me faisais des films, que de toutes façons l'heure n'était pas encore arrivée, qu'avec mes formes toutes rondes j'étais à l'abri. Mais là je dois bien me rendre à l'évidence: j'ai une ride.

Oui ok, une petite ride toute mignonne, toute petite, y'a probablement que moi qui la vois (pour l'instant hein), mais elle est là et bien là. Elle est d'ailleurs apparue à un endroit chelou. Je voulais te faire un schéma pourri sur Paint mais même ça je maîtrise pas c'est te dire mon niveau en informatique.

Toujours est-il que ce matin je cogitais devant mon miroir en me disant que chaque ride était probablement unique, comme les empreintes digitales tu vois. Quelqu'un d'un peu charlatan érudit pourrait peut être décrypter tout ça et te lire ton avenir. Moi en tous cas j'y ai lu clairement le mien, ça disait en gros "tu vas vieillir poulette". Et c'est pas l'arrachage de mon premier cheveu blanc par ma coiffeuse l'autre jour (sans me demander mon avis d'ailleurs) qui va arranger tout ça.

Et comme je suis assez curieuse de voir quelle tronche ça me fera, tous ces sillons qui s'annoncent, c'est donc pas demain la veille que tu me verras acheter de l'antirides. Je préfère ressembler à ça:

Maggie Smith

Qu'à ça:

Madonna

C'est d'ailleurs un des seuls points sur lesquels je suis en phase avec Brigitte Bardot.

 

Posté par Crazydiamond à 10:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »