totem-de-koh-lanta-l-i-tresor-f04f2e-0@1x

Les mauvaises habitudes ont la vie dure: je ne poste qu'environ 2 fois par an, et essentiellement pour parler de Koh Lanta. Mais bon, à chaque fois j'ai un parterre de fans allanguis qui me supplient de reprendre du service pour bitcher sur les nouveaux candidats (oui c'est toi Maëlle, tu t'es reconnue), alors que veux-tu, je ne peux que m'incliner.

Alors la mauvaise nouvelle c'est que je n'ai pas pu voir le premier épisode because j'étais en vacances (bien méritées) et que je sirotais des mojitos avec ma cousine du Sud (oui Julie, c'est toi, namedropping de fou là). Résultat, à mon retour samedi dernier bah le replay était indispo, c'était la big loose.

DONC je sauterai directement à l'épisode 2 si tu vieux bien, même si quand même, par conscience professionnelle et histoire de m'ambiancer un peu, j'ai aussi maté les portraits des candidats pour avoir une idée de ce que j'avais loupé (ou pas).

EPISODE 2 DONC.

On commence avec Deudeu Grognard qui nous fait un petit récap de l'épisode 1, et ça c'est quand même vachement sympa pour les délaissés du replay comme moi. Je constate qu'on a donc une équipe rouge et une équipe jaune, des jeunes et des vieux, un Freddy qui traîne par là, des gens du Chnord, des gens du Chud, rien de bien neuf sous le soleil. Apparemment les rouges ont tout pété lors des 2 premières épreuves, résultat c'est une quelconque jaune qui est sortie. En plus les rouges ils sont tellement balèzes qu'ils ont déjà fait du feu, j'ai envie de dire on ajoute des chamallows et c'est le jamboree là.

Parallèlement à toute cette liesse, un mec est parti chercher un anneau unique pour les rassembler tous, dissimulé dans une "Ile au Trésor" d'où le nom de l'émission d'ailleurs. Alors j'ai rien compris au principe du trajet à faire pour trouver ce foutu truc, ça ressemble à un plan de montage Ikea mais sans les mots quoi, juste le schéma. Bon courage les mecs. Autant te dire que pour l'instant il est bien au chaud le Précieux.

Ce récap étant fait, place à l'épisode 2.

EPISODE 2 DONC (je l'ai déjà dit non?)

Ca fait à peine 5 min que je suis devant mon écran et je découvre subitement parmi les candidats une certaine Julie, de Perpignan. Là c'est le choc: on dirait un mélange d'Eve Angeli et de Gaston Lagaffe, avec une voix de petite fille  un peu gnan-gnan. Je la kiffe déjà, mon instinct me dit qu'elle nous réserve de grands moments. La pauvre choupinette pleure parce qu'elle a perdu une copine et tout, et après elle pleure parce qu'elle pourrait en perdre d'autres et tout. Alors voilà ma grande, tu vois c'est le principe de Koh Lanta: "à la fin il n'en restera qu'un", ça fait des années que Deudeu nous le répète alors il faut se faire une raison. Pleure pas, c'est pour ton bien que je te dis ça.

Après toutes ces larmes, lancement de l'épreuve de confort. La "mythique" épreuve du flambeau à allumer, dixit TF1. C'est bien de s'inventer des mythes, c'est important de développer son imaginaire. Donc finalement c'est encore les rouges qui gagnent. Les jaunes sont vénères: ils se sont emmêlés dans les fils, Lau arrêtait pas de leur crier dessus, et par-dessus ça ils se tapent Sophie, la quadra relou (un mélange de Lolo du KL précédent et de Muriel de The Island: FIGURE TOI LE MACHIN QUOI). Y'a de quoi péter un boulon, clair.

Les rouges évidemment n'en peuvent plus d'alégresse. Ils en profitent pour envoyer un des leurs sur l'ile au Trésor, en l'occurrence Yannick. Alors bon, Yannick il est garde-champêtre, et ça je respecte, forcément mon mec travaille dans les forêts. Mais Yannick il se croit aussi obligé d'en faire un peu too much, genre à se rouler dans les sous-bois à chaque plan pour rappeler qu'il est dans son élément. Nan mais mec? Enfin bon, il a beau murmurer à l'oreille des chataigners, il revient quand même bredouille.

Pendant ce temps, ses potes se gavent comme des oies parce qu'ils ont le feu, c'est buffet garni avec palourdes, riz, manioc, et tutti quanti, même que Sandrine se permet d'avoir des exigences parce que bon elle aurait bien aimé un peu de safran et d'huile de truffe pour accompagner le riz, c'est quand même un minimum quoi. Certaines têtes bien faites comme Jesta ou Amandine se disent que quand même c'est KL et qu'il faudrait rationner toute cette opulence, mais les beaufs relous machos mecs de leur équipe se marrent comme des hyènes en disant YOLO! Vu les commentaires off de Deudeu sur la question, je sens que le sujet de la bouffe reviendra sur le tapis, et là rira bien tout ça.

Les jaunes de leur côté sont dans la loose, mais ils baissent pas les bras. Déjà ils choisissent un leader pour les épreuves, en l'occurrence Lau ce qui me parait à première vue un choix judicieux. Parce que bon, jusqu'à présent et par un concours de circonstances que j'ignore, ils avait Bruno en leader, ce qui reste une énigme pour moi. C'est un peu le mec le moins charismatique de l'émission. En plus il est du genre à sortir des poncifs de vieux relou du type "de nos jours, y'a pas beaucoup de choses qui intéressent les jeunes", sérieux. Benoit a la bonne idée de l'emmener à la chasse aux chauves-souris: en 2 secondes ils les a fait fuir et y'a plus rien à becqueter. Bravo le veau. Enfin, il arrive à faire du feu et finalement il abandonne l'affaire au moment où y'a des braises. Le gros WTF ce mec, franchement. Heureusement qu'un "jeune" était là hein: Benoit a sauvé le coup en ravivant la braise. Les jaunes ont donc enfin le feu, mais toujours pas de chamallows.

Sur ces entrefaites somme toute peu intéressantes, arrive la 2ème épreuve, celle où en gros il faut sauter pour attraper des trucs et où seuls les mecs y arrivent. Dites moi, c'est qui exactement qui préparent les épreuves? Ah oui, des mecs. Ce coup-ci les jaunes gagnent enfin. Joie.

Les rouges vont au conseil et là on a droit à un grand moment de machisme décomplexé où en substance il en ressort que les filles c'est bien si elles participent à la vie du camp, mais si elles pouvaient en fait fermer leur gueule et se laisser éliminer sans rechigner ce serait aussi bien quoi. Le pauvre Jérémy, auto proclamé génie du stratège parce qu'il joue à la Playstation (seriously?), essaie bien d'apporter sa pierre à l'édifice du féminisme en rappelant qu'il fait la bouffe pour tous ses coéquipiers parce qu'il a été éduqué "aussi bien pour faire des tâches d'hommes que des tâches de femme". OK mec, merci de ta participation. Maintenant tu pourrais développer un peu stp ce que tu entends exactement par "tâches de femme"? Ca m'intéresse. Bref, ça m'a tellement gonflé (et je sens que j'en ai pas fini avec J-Luc et Freddy à ce sujet) qu'on en oublierait presque que la pauvre Amandine a été éliminée à l'issue de ce conseil.

Voilà pour ce petit récap, je te dis pas à bientôt, Dieu seul sait quand je serai de retour sur ce blog même si je vais essayer de suivre un peu ce KL qui me parait bien parti. Viens faire un tour au cas où.

Bisous les lapins.

Ah au fait : SCOOP! (ou pas?): Jesta et Benoit sont en couple. Et ouais!

SCOOP bis (ou pas?) : Laureen et Romain de l'émission précédente aussi. Qui l'eut crû Lustucru?