Allez, un bon vieux résumé à l'ancienne mon ami.

Mais d'emblée, je pousse un coup de gueule. Oui je le dis haut et fort, Christophe TU N'ES PLUS MON CHOUCHOU. Tu es fainéant, de mauvaise foi, égoïste et inutile. Je te remplace par ... euh... tiens par qui? Difficile d'avoir des chouchoux cette année, disons que mon côté féministe aimerait bien voir Mélissa ou Jessica en finale, mais bon vu le contexte je n'y crois guère. Encore que Jessica a manifestement des ressources cachées. Allez, go girls! Oui allez, même Chantal parce que je suis sûre qu'au fond du fond elle a bon fond.

Revenons donc sur cet épisode 10 qui peut se résumer à:

1. Les candidats ont faim

2. Marc pète un boulon

3. Jeff est une tête de con.

Rien de bien neuf sous le soleil tu me diras. Certes.

On commence donc par le debrief du conseil précédent. Alban et Cédric les ennemis d'hier sont devenus les papys joueurs d'échec d'aujourd'hui, profitant tranquilou du confort de l'île des éliminés pendant que Corinne, qui a pris 10 ans rien qu'en mettant des lunettes, les regarde en faisant des mots croisés ou que sais-je. Et là oh my god ils voient arriver Charlaine et Nessim, c'est trop guedin. Cédric qui a perdu sa place dans l'aventure en tentant de mettre en place des stratégies gagnantes pour ses coéquipiers ex-jaunes doit se dire que c'était bien donner de la confiture aux cochons finalement.

Pendant ce temps chez les crève-la-dalle, la première épreuve s'annonce. Et c'est une épreuve bien con mais récurrente dans KL: le bain de boue. Elle n'a strictement aucun intérêt d'un point de vue aventuresque mais présente néanmoins l'avantage de permettre des gros plans sur les soutiens-gorges des filles qui s'enduisent de boue. A ce petit jeu de qui se sera le plus enduit, c'est Marc qui gagne. Il avait un avantage aussi faut dire par rapport aux autres: des neurones. J'ai beau ne pas supporter ce type fat et imbu de lui-même, je dois bien admettre qu'il est loin d'être idiot. Jeff est dégouté de pas avoir gagné, bah oui mon grand mais c'est la vie hein. Il est mauvais perdant et fait du boudin, un cerveau de 6 ans et demi dans le corps d'un beauf de 32 ans.

Pour le gagnant la récompense est comme d'hab de la bouffe, et cette fois il peut la partager et du coup Marc choisit Bruno parce qu'à ce stade du jeu c'est ce qui ressemble le plus à un ami pour lui. On a donc droit à nos 10 minutes hebdomadaires de porn food, où on voit deux mecs couverts de boue s'extasier devant un morceau de boeuf, pendant que les autres aventuriers sont en pleine crise de famine parce qu'en l'absence de Marc ils sont pas foutus de se trouver à manger.

Dans le même temps des stratégies commencent à s'organiser. Il reste 3 ex-jaunes pour 5 ex-rouges, ça fait un mauvais ratio. Et là ça fait tilt dans le cerveau de Jeff: hé mais dis donc, si on est 5 ex-rouges, on peut pas tous aller dans le carré final. Et bah non mon petit Jeff, c'est sûr. Pour lui c'est clair il faudra virer Chantal. Pour Bruno c'est inadmissible parce qu'il est un peu love de Chantal au fond, mais il la joue poker face devant Jeff parce que c'est un amour inavouable. Tu vois venir l'embrouille ou pas là? Attends ça arrive.

Mais avant ça, place à la deuxième épreuve, un autre classique de KL: le parcours du combattant. Sébastien est à donf, c'est un peu l'épreuve de sa vie, sauf que pas de bol c'est finalement Jessica qui la gagne en finale face à cet éternel Marc. Sébastien est dépité, il essaie encore d'attraper cette foutue corde alors que l'épreuve est finie depuis 1000 ans. Melissa est dépitée parce qu'elle aurait bien voulu gagner pour une fois, mais en fait nan elle est arrivée dernière des filles. Jeff est dépité parce qu'il s'est fait devancer par Marc. Marc est dépité parce qu'il aurait voulu s'assurer l'imunité vu qu'il a toujours pas de potes à qui s'allier. Y'a que Bruno et Chantal qui ferment leur gueule, parce que leur amour secret les rend plus forts.

De retour au camp dans cette ambiance sinistre, un orage s'annonce. Marc jubile, il s'est construit une cabane cachée pour lui tout seul avec des réserves de bouffe et un feu de camp, et il est bien content que tous les autres soient sous la pluie. Mais ça lui suffit pas, lui il voudrait en plus qu'un typhon éclate, et qu'il chopent tous le choléra, et qu'un nuage radioactif survole le camp, et qu' en plus ils soient obligés de se manger des membres pour survivre. Là on pourra voir qui est un vrai aventurier nom de nom. Mais bon, finalement Marc arrête de faire l'enfant et revient de sa cachette avec plein de bouffe pour tout le monde, c'est un peu Jésus qui revient parmi les siens distribuer des petits pains. Et pis dans la foulée il part à la pêche et il ramène plein de trucs, c'est un miracle. Du coup Jeff se sent obligé d'y aller aussi, parce que bon, il a une réputation de chasseur au harpon à assurer. Mais il rechigne un peu, la mer est trop mouillée et le vent est trop venteux alors finalement il rentre bredouille la queue entre les jambes.  Pour ajouter à l'humiliation, Marc repart pêcher dans la foulée et ramène encore plein de trucs. C'en est trop pour Jeff, il fulmine dans son coin et visiblement sa colère n'est toujours pas retombée à ce jour.

Sur ces entrefaites, place au conseil. On ne sait pas trop qui est en danger et qui ne l'est pas, c'est un peu le flou artistique. Christophe, qui vit un peu son KL tout seul dans son coin et dont on n'entend jamais parler sauf lorsqu'il est question de bouffe, vote solo contre Melissa. Jeff et ses drôles de dame Melissa et Jessica votent contre Marc, parce que c'est vrai qu'on en a un peu marre de voir sa gueule. Et là, gros twist de la mort qui tue mais qu'on avait un peu vu venir quand même: Marc, Sebastien, et les deux tourtereaux Chantal et Bruno votent contre Jeff! Marc parce que c'était sa meilleur chance de rester, Chantal parce qu'elle s'énerve toute seule, Bruno parce qu'il veut sauver sa douce, et Sébastien on sait pas trop ce qu'il fout là mais toujours est-il qu'il réussit subtilement à faire son trou dans ce nid d'ex-rouges. Bien évidemment Jeff fait un sermon à Bruno sur l'honneur bafoué, alors que bon c'est quand même lui qui a vendu son pote Alban quelques épisodes plus tôt ne l'oublions pas. D'ailleurs petite parenthèse pour Jeff: pour quelqu'un qui se prenait pour le Real Madrid en terme de condition physique, pour un mec d'honneur et pour un chasseur au harpon hors pair, j'ai envie de dire que y'a erreur sur la marchandise là. Il a jamais remporté une épreuve individuelle, n'est pas foutu de ramener du poisson quand il faut, et a trahi son pote dans les belles largeurs au moment des ambassadeurs. Clap, clap, clap, beau parcours Jeff. Donc bye bye le marseillais.

Ce départ de Jeff chamboule tout l'échiquier une fois de plus, et une alliance des vieux contre les jeunes s'annonce. To be continued.