Je suis particulièrement hostile à ce qu'on appelle aujourdhui, dans le langage merveilleux de la com' et du marketing, les "publicités ciblées". Comme leur nom l'indique fort à propos, les publicités ciblées te vantent les mérites de services ou de produits correspondant à ton activité sur internet.

Ainsi, si tu cherches un billet de train sur internet pour Paris, par exemple, tu risques de voir apparaître sur ton écran tout un tas de petites pubs pour des locations de bagnole ou des hotels à Paris. Coïncidence? Non, publicité ciblée.

C'est très insidieux et ça se retrouve un peu partout: Amazon, Google, Facebook, etc. Et même...sur Canalblog ;-)

Si tu t'intéresses un peu au sujet, je te suggère de lire le rapport très intéressant de la CNIL visible en cliquant ici.

Ayant eu la bonne idée d'acheter, il y a deux ans, sur Amazon le Guide du Routard Corse, je reçois depuis des mails récurrents de ce site à chaque fois qu'ils reçoivent un nouveau guide de voyage. Vu le nombre d'endroits à visiter dans le monde, et le renouvellement des guides chaque année, je te laisse imaginer le nombre de mails que je risque encore de recevoir.

Et comme récemment j'ai aussi acheté sur ce site la série de bouquins "A song of ice and fire", dont je te parlais précédemment, je reçois aussi plein de messages me suggérant des bouquins de fantasy.

Voilà donc ce que je suis pour Amazon: une baroudeuse qui aime la fantasy. Pour ceux qui me connaissent, y'a de quoi rigoler.

Pour Facebook, bizarrement, j'aime les fringues et les chaussures. Non vraiment je ne comprends pas pourquoi.

Le principe-même de la publicité déjà m'agace, mais bon on sait déjà qu'elle est partout et qu'il est difficile d'y échapper. Mais là en l'occurrence c'est surtout le fait que ces publicités nous renvoient une image de nous-même caricaturale et réductrice qui me gêne.

Par exemple, tu as cliqué une fois (malheur!) sur Sarenza et tu es une fille, alors tu dois forcément aimer les escarpins dorés à plateforme: tiens on va t'en massacrer les yeux dès que tu iras sur un site partenaire.

Tu es allé voir un site de vente de jouets, bah t'as forcément envie d'aller à Disneyland, hein? Mais si, c'est la publicité bienveillante qui te le dis.

On se retrouve donc rangés à notre insu dans tout un tas de petites cases supposées refléter qui on est, ce qu'on aime, ce qu'on mange, ce qu'on porte, ce qu'on veut, etc. Personnellement ça me chiffonne.

Je sais ce que tu vas me dire: il y a des solutions. La plus radicale étant d'éteindre son ordi. Certes. Mais je ne suis pas encore prête à ça, et pis qui va s'occuper de mon blog hein? En attendant je me contente de me désinscrire aux newsletters et mailings lists publicitaires dès que je peux, mais c'est sans fin cette histoire.

Sinon dans le rapport précité de la CNIL, il y aurait un outil d'"opt out" permettant d'éviter ou en tous cas d'amoindrir la publicité ciblée. Mais j'ai pas très bien compris comment on le met en place ni si c'est vraiment efficace. Quelqu'un d'un peu plus dégourdi que moi pourrait-il éclairer ma lanterne?