Ca faisait 10 ans que je résistais. 10 ans que je surprenais tout le monde en allant à contre-sens de ce qu'on attendait de moi.

Et bien voilà, j'ai craqué. Un si long chemin parcouru, semé d'embûches et de chausse-trappes, pour finalement succomber comme la dernière des pêcheresses.

Voilà, j'avoue: cette année, je regarde Koh-Lanta.

Oh, je la vois bien la lueur de surprise dans ton regard ébahi: oui je suis une junkie télévisuelle, et pourtant non, je ne regardais pas cette émission jusqu'à maintenant. Je préférais les charmes de Gibbs sur M6, que veux-tu, à mes yeux une bonne série policière avec un flic sexy a toujours primé sur une télé-réalité en carton pâte. Mais je me suis auto-lassée des séries policières, alors j'ai décidé que cette année, moi aussi je me moquerai de ces gros mabouls de candidats et de leurs côtes saillantes dues à des jours de malnutrition.

Oui parce que, vois-tu, Koh Lanta, c'est un peu l'inverse de la Somalie: des gens bien-nourris qui décident volontairement de s'exiler dans une nature hostile pour ne plus rien manger. Sauf que contrairement aux somaliens, ils ne savent même pas à quoi ressemble du manioc. Ceci dit, le résultat est le même: une lutte de tous les instants pour ingurgiter un peu de riz.

Alors je ne sais pas trop comment ça se passait les années précédentes, mais ce que j'ai vu jusqu'à maintenant est assez navrant, ce qui en fait tout l'attrait d'ailleurs. Oui je fais partie des gens qui regardent des trucs nuls à la télé pour mieux dire à quel point c'est naze par la suite. Alors résumons un peu les épisodes précédents: on a eu 4 victoires des jaunes pendant les 2 premières émissions, et 4 victoires des rouges pendant les 2 dernières. Le karma est content et l'équilibre cosmique est rétabli.

Mais quand même, à y regarder de plus près, y'a quand même des trucs bien dégueulasses dans cette émission. Parce que, vois-tu, les jaunes, ils se sont fait chier à gagner à la sueur salée de leur front du riz et du feu: deux épreuves de confort remportées haut la main pour ces deux petits privilèges.

Les rouges, eux, en 2 épreuves de confort, ils ont eu: un gros poisson de plusieurs kilos, un matos de pêche digne d'un baleinier japonais, et en cadeau bonus, pour une raison inexpliquée si ce n'est de les avantager honteusement: du feu et du riz!!! Y'a de quoi crier au scandale non? Le fils du producteur est dans l'équipe rouge ou quoi?

Pis bon, on sait pas trop ce qui se passe chez les jaunes, mais c'est la grosse hécatombe: 2 éliminés, et 2 qui se sont barrés. Ils sont tous en train de chialer pour leur gamin. Y'a un truc bizarre moi je dis.

Pendant que chez les rouges, ça pêche au harpon et ça fait du canoë pour trouver du riz. Peinards.

Mouais.

Sinon j'aime aussi beaucoup le casting. Vise un peu, on a, notamment, une camioneuse avé l'acceng du Sud, un sosie de Ben Harper version chochotte gay, une black au crâne d'alien, une basketteuse irascible, un retraité relou et un peu analphabête, un pseudo-flic macho qui sert à rien, un homme des îles ténébreux, et le Daniel Balavoine basque. Ca fait rêver hein?

A titre perso, je mise tout sur Martin. S'il était capable de prendre un poisson dans ses mains et de le faire cuire, ce serait le mec parfait. J'aime bien aussi Gérard et Olivier qui dégagent quelque chose de franc, et, chez les jaunes, Anthony me parait assez sympathique (mais alors faut VRAIMENT qu'il fasse quelque chose pour les deux tentacules qui lui servent de cheveux). Quant à Teheiura, il est trop intègre: dans le monde tordu de la télé-réalité, tout le monde sait que ce n'est pas une qualité gagnante.

Pour la suite, j'attends avec impatience le moment où Maxime-le-Fourbe sera démasqué, ça promet d'être un grand moment de télé! D'après les quelques images qu'on a pu voir de la prochaine émission, il se pourrait que ce soit pour bientôt. Les rouges vont pouvoir manger du steack de Maxime, yabon.

A suivre...