Ayé, me voilà arrivée dans les montagnes, et, mazette, elles sont hautes et pentues, je crois que je vais laisser mon vélo reposer en paix quelque mois...

Si t'es sage (l'es-tu?), je te montrerai des chouettes photos de ce qu'on voit de ma fenêtre et tu seras jaloux parce que ça déchire sa mère.

Pour te brosser un peu le tableau, ça fait une semaine qu'on habite dans un petit village rustique mais charmant au pied du massif de la Chartreuse, et ça va, on n'est pas trop dérangés par le voisinage dont l'âge moyen est de 80 ans environ. Le syndrôme Charles Ingalls nous guette puisqu'on a déjà commencé à faire des feux de cheminée et on est allés ramasser des chataignes et cueillir des champignons (bon, comme on est un peu nuls en mycologie, on n'a pas osés les manger). A ce rythme-là, dans un an, on achète un troupeau de chèvres et on fait la transhumance en mangeant des baies et en se douchant dans les sources d'eau claire...

Sinon, aujourd'hui c'était ma rentrée, et je suis bien contente de retrouver l'internet, parce que la vie paysanne, ça va bien deux secondes, hein.